Home Actualité Information Bretagne - 7seizh.info Autonomie/Indépendance Coronavirus : en Bretagne, nous sav(i)ons faire ! mais il n’est pas...

Coronavirus : en Bretagne, nous sav(i)ons faire ! mais il n’est pas trop tard…

Samedi 4 avril 2020, Il sera toujours temps, une fois la pandémie passée – nous l’espérons tous – de demander des comptes aux responsables politiques français sur leur gestion de la crise du coronavirus. Inutile de s’arrêter à la provocation du président Macron, toujours prompt à fustiger, qui a récemment qualifié « d’irresponsables » ceux qui avaient l’outrecuidance… de poser des questions.

En matière d’irresponsabilité, lui et ses prédécesseurs ont largement fait leur part, eux qui ont, depuis des années, systématiquement démantelé l’hôpital public, en supprimant lits, postes de travail et crédits. A un président qui a visiblement endossé un costume bien trop large pour sa fonction, nous nous contenterons, à Pour la Bretagne et pour l’instant, de lui rappeler deux choses : il y avait, en Bretagne, deux entreprises qui fabriquaient des masques de protection. Une à Pluvigner, une autre à Plaintel. Elles n’existent plus, sacrifiées sur l’autel de la rentabilité capitaliste. Bilan : 300 personnes au chômage et un manque cruel de masques, que l’Etat français est donc obligé d’aller chercher.. en Chine!

Seconde remarque, toujours à l’attention du-dit président, une petite entreprise bretonne, NG Biotech, à Guipry, sait fabriquer des teste sérologiques rapides, susceptibles en quelques minutes de dire si la personne traitée est touchée ou non par le virus. Alors, une suggestion : consacrer une partie des 750 milliards d’euros débloqués par le BCE (Banque Centrale Européenne) à la relance des deux entreprises bretonnes de fabrication de masques de protection, et soutenir la société NG Biotech dans la mise en service de ses tests sérologiques.

Les réponses sont entre les mains du pouvoir politique français, comme toujours.

Mais avec une plus grande autonomie de décision, et si on nous laissait, à nous Bretons, la possibilité de gérer nos affaires nous-mêmes, les réponses auraient été évidentes.

Michel LE TALLEC

NO COMMENTS

Bonjour, laissez ici votre commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

7seizh.info

GRATUIT
VOIR