Production industrielle de masques : L’UDB demande à Emmanuel Macron de ne pas freiner la réouverture de l’ unité de Plaintel

Mercredi 22 avril 2020, Avec plus de 20 000 victimes recensées à ce jour, la France fait partie des pays les plus affectés au monde par la pandémie du Covid-19. Toutes les analyses épidémiologiques convergent pour indiquer que la contamination de la population a été favorisée par un manque criant de moyens de prévention aux premiers jours de la pandémie, tels que des tests et des masques de protection. Si le retard initial ne pourra jamais être rattrapé pour les premières victimes, en revanche il n’est pas trop tard pour prévenir de nouvelles vagues de contamination quand les premières mesures de déconfinement entreront en vigueur.

Parce qu’il s’est traduit par de mauvais choix imposés sur l’ensemble du territoire (en particulier la fermeture de lits dans les hôpitaux dont des lits de réanimation), le centralisme jacobin qui est hélas la marque de fabrique de l’État en France a joué un rôle majeur dans la mortalité due à la pandémie en cours. La comparaison est cruelle avec l’organisation fédérale qui a permis à l’Allemagne, pourtant plus peuplée, de contenir le nombre de décès à un niveau 4 fois inférieur.

Il serait donc d’autant plus intolérable de constater que le Gouvernement persisterait dans l’erreur de la centralisation, au détriment de la santé et de la sécurité de nos concitoyens. La question de la création ou de la réouverture d’équipements industriels pour la fabrication de masques de protection doit être abordée de façon régionalisée et non plus centralisée.

Cette semaine, la Présidente de la Région Île-de-France annonçait la construction imminente de deux grandes unités de production de masques sur son territoire : l’une au Blanc-Mesnil pour une production de 500 000 masques par jour (investisseur chinois Eurasia) et l’autre en Seine-et-Marne (investisseur japonais). Avant-hier, le Gouvernement, par la voix de la secrétaire d’État à l’économie Agnès Pannier-Runacher, exprimait de fortes réserves quant au projet de réouverture de l’équipement industriel spécialisé de Plaintel (Côtes d’Armor), pourtant soutenu par la communauté d’agglomération de Saint-Brieuc, le département et la Région Bretagne. Aujourd’hui, nous apprenons que la même ministre pourrait réviser son jugement.

Tout en saluant les récentes initiatives spontanées d’entreprises bretonnes dont ce n’est pas le cœur de métier, l’UDB demande à Emmanuel Macron de confirmer de la façon la plus claire que l’État ne s’opposera pas à ce que la Bretagne puisse disposer d’une unité de fabrication spécialisée et pérenne de masques de protection.

Pierre-Emmanuel Marais, porte-parole de l’Union démocratique bretonne

 

[[[DERNIERE MINUTE : Emmanuel Macron vient de donner son feu vert à la fabrication de masques à Plaintel]]]

Bonjour, laissez ici votre commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.