Covid-19 : Le maire de Brest fait le point sur les masques grand public

Brest, vendredi 24 avril 2020, François Cuillandre fait le point sur les masques grand public, et précise, suite aux annonces récentes du gouvernement, ce que la ville de Brest entend mettre en place à destination des habitants.

A la suite de l’allocution télévisée du Président de la République, et de la conférence de presse du Premier ministre Edouard Philippe la semaine passée, le maire de Brest et président de Brest métropole, François Cuillandre a souhaité faire le point sur la question des masques grand public.

Agir selon les besoins
Rappelant que « nous sommes encore dans le brouillard concernant de nombreux points, notamment concernant les masques grand public », le maire de Brest estime qu’ « il ne peut pas, ni ne doit, y avoir plusieurs catégories de Français, ceux qui ont les moyens de commander, parce que plus près des zones de productions, et les autres. Je souhaite que l’Etat assume toutes ses responsabilités. Toutefois, devant la pénurie et au vu des conditions actuelles, avec les autres maires de la métropole, nous assumons les nôtres ». Et d’ajouter : « L’enjeu n’est pas que chaque mairie fournisse à chacun un masque. L’enjeu est que tous les habitants qui en ont besoin, quelle que soit leur situation disposent d’un masque adapté ».

Quatre axes
Dans la situation de pénurie actuelle – et alors même que chacun peut constater que nombre d’habitants se sont déjà procurés des masques – la collectivité va donc se focaliser sur une priorité : « Notre devoir c’est avant tout de permettre à ceux qui ne sont pas équipés, de ne pas être laissés de côté », appuie François Cuillandre.
La ville travaille donc depuis plusieurs jours, avec les autres communes de Brest métropole, pour :

 

Amorcer la fourniture de masques, en passant plusieurs commandes. Cinquante mille masques ont été commandés à plusieurs fournisseurs référencés, via la plateforme du Ministère de l’Economie, ainsi que plusieurs milliers de kit de masques normés à monter localement, en s’appuyant sur les forces associatives locales et les initiatives citoyennes.
Faire produire localement le maximum de masques homologués. La Ville de Brest s’est fortement engagée pour accompagner l’émergence une filière de production locale : l’usine invisible. Cette filière, en construction entre le Finistère et le Morbihan, s’articule autour de plusieurs centaines de couturiers et de couturières, professionnels et amateurs. Cette filière permettra un approvisionnement régulier et dans la durée de masques normés. La Ville de Brest accompagne donc activement cette initiative, qui prendra la forme d’une coopérative (dans le cadre donc de l’économie sociale et solidaire) en offrant une aide juridique, en passant des commandes de masques, en aidant à la mise en réseau des acteurs locaux et à la prospection, la livraison et à l’acheminement en matière premières (tissus …).
Faire distribuer. Les services de la ville de Brest et de Brest Métropole travaillent depuis plusieurs jours pour être prêts le moment venu, afin de multiplier les lieux de diffusion des masques et assurer la bonne information de tous les habitants sur l’accès à ces masques.
Soutenir et équiper les personnes les plus fragiles et prioritaires, en distribuant des masques à ceux qui, en fonction de leur situation, ne pourront ni en avoir par leur employeur, ni auprès des circuits de distribution commerciaux.
« Accompagner les initiatives locales, faire produire localement, distribuer localement, aider les plus démunis : ce sont les lignes directrices dans lesquelles nous engagés à 100%. Je tenais à assurer aux Brestoises et aux Brestois que le maximum est fait pour leur sécurité sanitaire, et que nous assumerons nos responsabilités jusqu’au bout », conclue le maire de Brest.

source brest.fr

Bonjour, laissez ici votre commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.