La plage

Mercredi 29 avril 2020,

La plage : humeur

Le déconfinement :  A l’issue des annonces faites par Edouard Philippe 1er devant la représentation nationale, chaque breton a pu commencer à imaginer sa vie « d’après 11 mai « .

 

Mais l’exercice est délicat tant les interrogations perdurent.

En effet, les libertés de chacun vont dépendre du département habité, (vert ou rouge), de sa fonction, travailleur de 1er rang, 2ème rang, 3ème rang…, étudiant, lycéen, collégien, …
Bref, même s’il faut convenir que l’exercice s’avère plus que délicat, la clarté ne semple pas avoir été le fil conducteur des propositions gouvernementales.

Un exemple est symptomatique : la plage.
Nous, bretons, bien que vraisemblablement en zone verte, n’auront pas le droit d’accès aux plages.
On peut se demander ce qui a pu motiver une telle décision !

Un promeneur sur une plage de Ploubazlanec/Plaeraneg, un pêcheur de brennig à Kerlouan, un surfeur à la Torche, un planchiste à Quiberon sont-ils un danger sanitaire pour leur entourage :  évidemment non.

Mais alors, qu’est-ce qui a bien pu motiver ce choix ?
Vraisemblablement la frustration du parisien qui, lui, ne pourra pas se rendre sur les plages…
C’est triste, mais c’est la vérité.
Il faut imaginer les week-ends à rallonge de mai, avec des plages bretonnes ensoleillées, aérées, distrayantes alors que les parisiens devraient se contenter d’une tour Eiffel illuminée et d’un arc de Triomphe qui n’en porterait que le nom….
C’eût été intolérable aux yeux de nos gouvernants….

Et oui, chers surfeurs bretons, vous ne pourrez pas aller titiller la belle vague venue de l’Atlantique car vous vivez dans une République Une et Indivisible, c’est con, mais c’est comme ça !

A l’enseigne de nos amis parisiens : soyez patients, si le confinement venait par malheur à se prolonger cet été, il y a fort à parier que vous auriez plus de chance à fouler le sable de vos pieds avant nous, Madame HIDALGO se fera un plaisir de vous ouvrir « Paris – Plage » …

PS : L’article aurait pu aussi se nommer, ironiquement, « des vertus de l’État Jacobin… »

 

Anthony Manac’h

Bonjour, laissez ici votre commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.