Appel aux Bretons pour se ré-approprier leurs plages

Mercredi 6 mai 2020, « POUR LA BRETAGNE ! » APPELLE LES BRETONS A SE RÉ-APPROPRIER LEURS PLAGES

« Non, non et non! »

C’est en substance, la réponse faite mardi 5 mai par Christelle Dubos, secrétaire d’Etat auprès du ministre de la Santé et des Solidarités, à Marc Le Fur, qui s’inquiétait de la non-réouverture des plages après le 11 mai, date annoncée du déconfinement.
Une attitude qui est un copié-collé de celle du gouvernement : en dépit des nombreuses prises de positions d’élus et de responsables politiques, des pétitions en grand nombre circulant sur les réseaux sociaux, le pouvoir central, visiblement peu soucieux des aspirations des Bretons, persiste à leur interdire l’accès à leurs plages.

Cette infantilisation récurrente par des gouvernants verrouillés dans leurs sphères jacobines, ce refus permanent de laisser aux personnes concernées le soin de prendre les décisions les mieux adaptées à leurs territoires – les maires, en l’occurence – montrent à quel point le pouvoir central est déconnecté des réalités des populations.

Se ré-approprier les plages et leurs rivages !
A Pour la Bretagne!, nous appelons donc les Bretonnes et les Bretons à se ré-approprier leurs plages et leurs rivages, en rappelant toutefois que toute action entreprise devra se faire dans le respect des règles sanitaires et des dates annoncées de déconfinement.

Nous demandons aussi que les maires puissent intervenir dans toute décision concernant l’accès à ces plages et rivages : ce sont des personnes responsables, qui connaissent au mieux les besoins de leurs populations.

Certainement mieux que les décideurs parisiens.

Michel LE TALLEC

Bonjour, laissez ici votre commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.