Et voilà !   Après avoir interdit aux Bretons, Normands et Landais de fréquenter leurs plages et leurs rivages, une interdiction aussi aberrante qu’incompréhensible, voilà que le pouvoir central fait un tout petit rétropédalage.