Vannes : report du rassemblement Covid 19

Vannes, samedi 25 juillet 2020,En raison d’un déferlement d’insultes et de menaces physiques, notamment sur les réseaux sociaux, à l’annonce du rassemblement prévu devant la préfecture le samedi 25 juillet 2020, nous sommes contraints de le reporter.

En effet, dans un souci d’apaisement face à ce qui s’apparente à un mouvement de déraison collective, nous ne mettrons personne en danger.

Cette violence est caractéristique de ce qui se déroule dans notre société : elle est le résultat de mesures sociales inadéquates auxquelles s’ajoute un climat d’anxiété et de suspicion permanente.

Nous invitons tout un chacun à relire paisiblement l’appel de la manifestation qui sera reportée.

Ce masque est décidément un véritable bâillon.

A côté de cette asphyxie généralisée de notre société, les formes mortelles du Coronavirus concernent 0.04 % de la population. Un pourcentage qui aurait pu être encore plus bas si les traitements fonctionnant dans certains pays n’étaient pas prohibés ici. L’âge médian du décès est de 85 ans. 92 % avaient 65 ans et plus. Des comorbidités sont renseignées pour 66% des cas. Doit-on bloquer une population active qui aurait autant de risques de mourir d’autres virus ? (grippe ordinaire : jusqu’à 650 000 morts/an dans le monde).

La multiplication des tests et l’accroissement de la population touristique dévoilent inévitablement plus de cas positifs. Cela ne veut pas dire que les personnes dépistées positives sont gravement malades.

Il suffirait de concentrer, voire d’isoler, la population à protéger, leur offrir des plages horaires pour leurs achats, faciliter les livraisons à domicile… Des mesures qui seraient non seulement bien plus efficaces pour lutter contre la maladie et bien moins coûteuses que de disperser des moyens tous azimuts.

 

Bertrand Deléon.

Bonjour, laissez ici votre commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.