Réunification de la Bretagne : « un communautarisme d’un autre âge  » pour madame Rabu

Nantes, vendredi 31 juillet 2020, Avant d’avoir pris l’initiative d’insulter sur les réseaux sociaux l’adjoint au Maire de Nantes chargé des questions bretonnes, monsieur Florian Le Teuf , Madame Rabu, ex-militante socialiste nantaise a qualifié sur Tweeter de « communautarisme d’un autre âge » la revendication pour la réunification de la Bretagne.

Ce sont pourtant 105.000 signataires, dont 25.000 Nantais(e)s qui ont demandé au Conseil départemental une consultation à ce sujet.
Bretagne Réunie déplore donc ce manque de respect qui rappelle trop, de trop vieilles pratiques d’un dogme révolu.

Madame Rabu a-t ‘elle parlé de communautarisme quand la Normandie a été réunifiée ? A-t’elle parlé de communautarisme quand l’Allemagne a été réunifiée ?
L’avenir des régions administratives de l’ouest de la France, l’aspiration des habitants pour de nouvelles solutions régionales, ne peuvent être mis sous le tapis sous prétexte des états d’âmes de Madame Rabu.

Nous soutenons clairement monsieur Florian Le Teuf dans sa volonté de porter plainte concernant les insultes reçues.

1 COMMENT

  1. Madame RABU est sans nul doute beaucoup plus indulgente envers d’autres communautarismes favorisés depuis 40 ans par le Parti Socialiste Français et beaucoup moins pacifiques. Quant aux pétitions, suivies ou pas de votes, on sait depuis très longtemps que la République Française n’est pas une démocratie. C’est un système oligarchique de nature clientéliste. Une classe de dominants tenant de grands discours socialo-humanitaristes creux favorisant d’abord leurs intérêts financiers et distribuant quelques miettes à une masse d’assistés dont on favorise l’analphabétisme.
    NANTES a été transformée par les socialistes en une ville de bobos distrayante pour jeunes cadres dynamiques sans racines. La population d’origine a été expulsée.
    C’est le même phénomène qu’à Paris. Ce que les « intellos » appellent la « gentrification ».
    Ces « nouveaux nantais » n’en ont que faire de la Bretagne et de son Histoire.

Bonjour, laissez ici votre commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.