Ancenis : 500 euros d’amende pour le décrochage d’un portrait de Macron

Ancenis, jeudi 17 septembre 2020,En procès le 3 septembre à Nantes, trois décrocheurs de portrait de la mairie d’Ancenis attendaient aujourd’hui le verdict. Après deux semaines de délibération, les juges les ont condamnés à des peines d’amendes fermes de 500 euros pour vol en réunion et de 300 euros pour refus de prélèvement ADN.

Le 3 septembre 2020, 115 personnes étaient venues soutenir Laurine Guyard, Gaëtan Jaguelin et Véronique Beautrais lors de leur entrée au tribunal de Nantes (cf notre article  sur les détails de la journée). Ces trois activistes d’Action Non-Violente COP21 étaient convoqués pour avoir participé au décrochage du portrait présidentiel de la mairie d’Ancenis (44),  dénonçant ainsi l’inaction climatique et sociale du gouvernement.

Durant ce 17ème procès pour décrochage, la procureure de la république avait justement requis une peine de 500 euros, plus 300 euros pour Laurine Guyard et Gaëtan Jaguelin pour avoir refusé de donner leur ADN. Les juges ont donc suivi à la lettre les recommandations de la procureure et prononcent ainsi le jugement le plus sévère pour décrochage de portrait à ce jour.

“J’ai participé à une action non-violente de désobéissance civile pour défendre l’intérêt général, et je l’assume. La disproportion de la réponse policière et judiciaire me révolte, et renforce ma détermination à lutter pour la justice sociale et climatique.”, indique Laurine Guyard, une des condamnées.

Bonjour, laissez ici votre commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.