Régionales et départementales 2021 : l’UDB choisit le rassemblement autour de l’ écologie et de l’autonomie

Lundi 21 septembre 2020, Les adhérent·e·s de l’UDB étaient réuni·e·s en convention, le samedi 19 septembre à Vannes, pour choisir une stratégie en vue des élections régionales et départementales qui devraient se tenir en mars 2021. Le vote est intervenu au terme de plus de six mois de discussions avec diverses formations politiques et collectifs de citoyens et après des débats préalables au sein des sections locales et des fédérations de l’UDB.

À 72 %, les adhérent·e·s de l’UDB ont choisi de participer à la construction d’un rassemblement à la fois large et innovant autour de l’écologie et de l’autonomie, pour une Bretagne responsable et solidaire ; avec pour objectif de donner à ce rassemblement une majorité au Conseil régional et des relais politiques dans les conseils départementaux, y compris en Loire-Atlantique.

Depuis plusieurs semaines l’UDB, Europe Écologie Les Verts et le collectif Ensemble Sur Nos Territoires ont posé les premiers jalons du rassemblement à venir en partageant un diagnostic sur les urgences qui se posent à la Bretagne : urgences climatique et environnementale, démocratique, sociale, culturelle et territoriale. De ce constat devront découler des politiques publiques à la hauteur des enjeux. Pour cela, les Bretonnes et les Bretons ont besoin d’une institution régionale renforcée et modernisée, ce qui signifie un pouvoir législatif et réglementaire dans les domaines de compétence transférés à la Région et un budget par habitant qui ne soit plus ridiculement 4 fois et demie inférieur à celui de Rennes métropole ! Le projet d’Assemblée de Bretagne peut répondre à cette ambition démocratique, pour autant qu’il soit débattu avec l’ensemble des Bretonnes et des Bretons comme nous le souhaitons.

Le « modèle breton » de demain sera celui d’une économie fondée sur des objectifs écologiques, sociaux et de rééquilibrage territorial, celui aussi d’une démocratie vivante et coopérative où le citoyen ne sera plus réduit au seul rôle d’électeur.

Lydie Massard, Pierre-Emmanuel Marais, porte-paroles de l’Union démocratique bretonne

Bonjour, laissez ici votre commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.