Brittany Ferries inaugure le Galicia, son nouveau navire tourné vers l’avenir

Vendredi 27 novembre 2020, Brittany Ferries, premier employeur de marins français, dévoile ce jour, à Cherbourg (50), le Galicia, dernier né de la Compagnie maritime dont le siège est basé à Roscoff (29). L’arrivée de ce tout nouveau navire construit au chantier naval CMJL (China Merchants Jinling Shipyard) de Weihai en Chine, s’inscrit pleinement dans le cadre du renouvellement de la flotte. Il est le premier d’une série qui sera complétée par deux sister ships à l’horizon 2023

Renouvellement et modernisation de la flotte

© Brittany Ferries

Le Galicia est un navire de classe E-Flexer.  Avec ses 215 mètres de longueur permettant de disposer de 3 000 mètres linéaires de garage, il est le plus grand navire Brittany Ferries et incarne l’avenir de la Compagnie.

 » Le renouvèlement et la modernisation de notre flotte font partie intégrante de notre plan de relance sur cinq ans. Le navire Galicia résulte d’une commande réalisée dans un contexte bien différent d’aujourd’hui  « , explique Christophe Mathieu – Président du Directoire Brittany Ferries.

Le Galicia assurera les liaisons Cherbourg/Portsmouth (Royaume-Uni), Portsmouth/Santander (Espagne) et proposera à ses passagers une expérience unique de voyage en amont de leur séjour en Espagne. Les aspects environnementaux ont été au cœur de sa conception, sa coque a été conçue en vue d’améliorer son efficacité et sa taille permet de transporter plus de passagers et de marchandises tout en consommant moins de carburant.

 » Nos clients attendent des navires modernes, confortables et respectueux de l’environnement. Nous ne pouvons atteindre ces objectifs qu’avec des navires neufs et innovants. Symbole d’espoir, le Galicia témoigne de notre confiance en l’avenir et de notre capacité à répondre aux demandes de nos clients passagers et fret au cours des décennies à venir « , complète Christophe Mathieu.

« Cette année a été particulièrement difficile pour nos passagers et bien sûr pour nos collaborateurs. Cependant, Galicia et les deux navires qui suivront, Salamanca en 2022 et Santoña en 2023, sont la preuve de notre confiance en l’avenir, notre engagement envers notre personnel, nos passagers et les collectivités territoriales sans qui il n’y aurait ni Brittany Ferries, ni Galicia.
L’investissement important que nous réalisons a été engagé bien avant que la crise ne nous frappe.
Plus respectueux de l’environnement, plus performants et – bien sûr – dotés d’un équipage de marins français, ces navires constituent une évolution dans le transport maritime. Aujourd’hui, ils représentent l’avenir de notre société », ajoute de son côté Jean-Marc Roué – Président du Conseil de Surveillance Brittany Ferries.

Performance technique et énergétique au rendez-vous
Plus de confort, moins de bruit, moins de vibrations et moins d’émissions atmosphériques ; telles sont les principales caractéristiques du Galicia. Arnaud le Poulichet Directeur technique chez Brittany Ferries a accompagné le développement de ce navire depuis la découpe de la première tôle en 2018 :  » Le Galicia a vraiment surpassé nos attentes dans de nombreux domaines technologiques et aussi en termes de capacité d’accueil et de logistique. Ces performances sauront être ressenties et appréciées par nos clients passagers et fret ainsi que par l’ensemble du personnel dans tous les domaines que sont la conduite ou l’hôtellerie-restauration « .

En plus de l’aspect sécurité, incontournable dans la construction d’un navire, le défi de la Compagnie est d’intégrer à sa flotte des navires plus vertueux, plus confortables, plus respectueux de l’environnement et avec une empreinte carbone la plus basse possible. Le Galicia fait partie intégrante du plan de relance post Covid-19 de la Compagnie.  Cet investissement engagé bien avant la crise dont Brittany Ferries est frappée témoigne de sa confiance en son avenir.

Le Galicia effectuera sa première traversée commerciale entre Santander et Portsmouth, le 2 décembre prochain.

Brittany Ferries en quelques chiffres aujourd’hui
1er employeur de marins français. Entre 2 400 et 3 200 collaborateurs selon la saisonnalité (dont 2000 marins). Chiffre d’affaires : 469 millions d’euros/an. 2,5 millions de passagers dont 87% de Britanniques. 866 000 voitures. 200 000 camions. 6 800 emplois indirects et induits. 12 navires. 12 routes maritimes desservies entre la France, le Royaume Uni, l’Irlande et l’Espagne. 12 ports : Roscoff, Saint-Malo, Cherbourg, Caen-Ouistreham, Le Havre, Plymouth, Poole, Portsmouth, Cork, Rosslare, Santander, Bilbao.

Bonjour, laissez ici votre commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.