Refonte du réseau Bibus : n’oubliez pas les collégiens de Pen-ar-C’heuz

La refonte du réseau Bibus,  en ce début 2021, fait l’objet de critiques  dans plusieurs points de la ville, entre changement de lignes, d’itinéraires, d’arrêts, rallongement de temps  de transports pour les usagers, salariés ou élèves. Dans ce contexte, un point particulier cristallise à juste titre le mécontentement : la desserte du collège de Pen-ar-C’hleuz, les lignes 6 et 12 ne s’y arrêtant plus.

 

Véronique BOURBIGOT, conseillère municipale et départementale,  membre du conseil d’établissement du collège, l’a exprimé  dès le 9 décembre 2020,  auprès de la direction de Bibus-Ratp Dev, gestionnaire du réseau. Elle a notamment  demandé la prise en compte de la situation géographique de l’établissement situé en zone d’éducation prioritaire, afin de permettre aux collégiens de se rendre à Pen-ar-C’hleuz dans de bonnes conditions de sécurité.

 

Rappelons-nous qu’à la rentrée scolaire 2016, la majorité socialiste du conseil départemental avait fermé le collège de Kérichen, avec ses  conséquences sur la vie sociale, économique et  culturelle du quartier, et  fait le choix de transférer les collégiens  sur le site du collège de Pen-ar-C’hleuz. Il ne faudrait pas désormais que Brest Métropole et son délégataire rendent plus difficile l’accès des élèves à cet établissement scolaire.

 

Où est la logique ?

 

 

Véronique Bourbigot et les élus « Brest, c’est Vous ! »

 

 

 

 

Bonjour, laissez ici votre commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.