FreeParty de Lieuron : les comités de soutien aux inculpés dénoncent l’interdiction du rassemblement de Rennes

Vendredi 8 janvier 2021, Communiqué suite à l’interdiction du rassemblement de soutien aux inculpés de la la Maskarade

Nous, comités de soutien aux inculpés de la Maskarade, avons appris avec stupeur l’interdiction du rassemblement statique qui devait avoir lieu à Rennes ce samedi 9 janvier. Encore une fois la Préfecture de Rennes a choisi une politique de répression plutôt que d’accompagnement de sa population, quitte à criminaliser toute une partie de sa jeunesse qui ne manquera pas pour certain.es de refuser cette injustice.

Pour justifier l’interdiction de se rassembler, elle agite le spectre de débordements et de manifestant.es irresponsables en les enfermant au passage dans la catégorie de « teufeurs » comme si seuls les fêtard.es pouvaient être scandalisé.es par cette affaire. Car bien évidemment les teufeurs et les teufeuses ne seraient qu’une horde de sauvages irrespectueux, une classe à part à bannir de notre société. Non content de stigmatiser toute une population, elle justifie son interdiction de se rassembler en se réfugiant derrière un délai légal dépassé de quelques heures pour la demande d’autorisation, quand l’urgence de la situation n’aurait pas pu permettre mieux. On constate de toute façon que ce traitement est uniquement réservé au sujets de protestation qui dérangent le gouvernement. On voit aussi depuis quelques mois à quel point, en instrumentalisant le contexte sanitaire, ce même gouvernement réduit progressivement le droit de manifester.

Face aux menaces de sanctions pénales et financières de la Préfecture et parce que déjà trop de nos camarades ou enfants sont derrière des barreaux ou croulent sous les amendes pour avoir dansé ou manifesté, nous nous voyons contraint de reporter notre rassemblement de soutien, qui se voulait pourtant festif, déterminé mais serein. Nous appelons toutefois toutes celles et ceux qui se sentent concerné.es à se mobiliser dès maintenant pour créer des comités de soutien et prévoir de nombreuses actions dans les semaines à venir, dans le respect de la diversité qui a toujours fait notre force. Une manifestation pour le droit à la culture, Culture 4 Liberty, aura lieu à Paris ce samedi 16 janvier et sera dédiée aux inculpés de la Maskarade. Dans ce contexte d’entérinement légal de politiques liberticides, nous appelons également à rejoindre l’ensemble des manifestations du 16 janvier en lien avec les questions de sécurité globale. Nous invitons à y faire apparaître des messages, banderoles et portions de cortèges sur la répression démentielle de la fête du 31 et des diverses formes de dissidence culturelle collective.

Enfin, le 23 janvier, si des personnes arrêtées cette semaine dans le cadre de la Maskarade sont toujours enfermées ou menacées de sentences disproportionnées, nous appellerons de nouveau à une grande manifestation unitaire dans les rues de Rennes pour les soutenir. Contre un gouvernement qui considère sa jeunesse et la culture alternative comme les principaux ennemis publiques et contre une justice assujettie à des considérations politiques. Il est en effet plus que choquant que le procureur, Mr Phillipe Astruc, qui met autant de zèle à arrêter en quelques jours de fantasmatiques organisateurs de la fête du 31, soit le même qui ai pris en charge le plus lentement possible les suites judiciaires du  meurtre de Steve Maia Caniço, une affaire doucement mais sûrement enterrée, où justice ne sera probablement jamais rendue !

Nous apprenons à l’instant que les 4 personnes en garde-à-vue ont été mises également en examen pour les mêmes chefs d’inculpation démesurés. En revanche elles ont été remises en liberté mais sous un contrôle judiciaire drastique. Nous tenons à remercier toutes les personnes qui se sont mobilisées pour elles.

Malheureusement, la 5e est toujours incarcérée et risque, à l’age de 22 ans, 10 ans de prison pour avoir voulu danser une nuit de réveillon !

Nous restons donc plus que jamais déterminé.es à la sortir de prison et à mettre fin à cette mascarade !

Les comités de soutien aux inculpés de la Maskarade, de Rennes, Nantes,
Toulouse, Paris et IDF, Auvergne et Rhones Alpes.
La Coordination Nationale des Sons

Bonjour, laissez ici votre commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.