Mise à l’eau du Salamanca, futur navire de Brittany Ferries propulsé au GNL

Lundi 11 janvier 2021, La cérémonie de mise à l’eau du Salamanca a eu lieu le 6 janvier 2021 au chantier naval CMJL à Weihai, en Chine, où il est en construction. Il s’agit du second, sur trois navires de la classe E-Flexer dont Brittany Ferries a passé commande, à rejoindre son sister-ship le Galicia, lors de sa mise en service prévue au printemps 2022.

© Brittany Ferries

Le renouvellement de la flotte fait partie intégrante du plan de relance de la Compagnie sur cinq ans. L’entrée en flotte des trois navires de type E-Flexer dont Brittany Ferries avait passé commande dans un contexte bien différent de celui d’aujourd’hui contribuera à pérenniser ses services fret et passagers.
Le Galicia entré en service en décembre 2020, sera donc rejoint par le Salamanca en 2022 puis par le Santoña en 2023. Le Salamanca et le Santoña seront tous deux alimentés au GNL (Gaz Naturel Liquéfié) et desserviront les lignes longues de la Compagnie depuis le Royaume-Uni vers l’Espagne.

Des voyages plus écologiques et plus confortables
 » Les passagers aspirent à voyager à bord de navires plus propres, plus écologiques et toujours plus confortables. Nous ne pouvons atteindre ces objectifs qu’avec des navires neufs et innovants. Suivre notre trajectoire environnementale à long terme est une priorité. C’est pourquoi ces navires E-Flexer sont si importants alors que nous relevons un véritable défi pour sortir de la crise actuelle. Le Galicia, le Salamanca et le Santoña, témoignent de notre confiance en l’avenir de Brittany Ferries, de notre mission et de notre pérennité. Les compagnies qui ne parviennent pas à faire évoluer leurs services sont amenées à disparaitre » – Christophe Mathieu, Président du Directoire Brittany Ferries.

 » Malgré le Brexit et la Covid qui ont déjà coûté plusieurs centaines de millions d’euros à notre Compagnie, j’ai voulu maintenir les orientations fixées à Brittany Ferries en matière de responsabilité sociétale et de transition énergétique. C’est un engagement  formel que j’ai pris : nous continuerons, malgré ces crises, à réduire notre empreinte carbone, à maintenir le cap du verdissement de notre flotte et à contribuer au développement des territoires. Le Salamanca  en est une belle illustration. Par le renouvellement de notre flotte aujourd’hui, nous assurons le retour de la croissance dès demain. Comme ses partenaires publics et privés, Brittany Ferries a confiance en son avenir !  » – Jean-Marc Roué, Président du Conseil de surveillance de Brittany Ferries.

Moins de vibrations, meilleure tenue à la mer, moins bruyants et plus confortables, ces trois navires de classe E-Flexer promettent une réduction significative de l’empreinte carbone.
Par sa propulsion au Gaz Naturel Liquéfié (GNL), ce futur navire sera plus écologique. Le GNL présente d’importants avantages environnementaux en réduisant de 25% le dioxyde de carbone et en ramenant les émissions de dioxyde de soufre, de dioxyde d’azote et de particules à quasiment zéro.
Les installations permettant le stockage du GNL seront réalisées par la société Repsol. En vertu de l’accord, Repsol construira deux terminaux de soutage de GNL à quai dans les ports de Santander et de Bilbao, incluant un réservoir de stockage de 1 000 m3 afin de garantir un approvisionnement ininterrompu pour les navires Salamanca et Santoña.

Au-delà du carburant, tous les navires de classe E-Flexer ont été conçus en intégrant les aspects environnementaux. Une attention particulière a été accordée au système de propulsion à faible consommation de carburant ainsi qu’à une coque et une étrave longues et fines. La peinture au silicone de dernière génération qui recouvre la partie de la coque immergée dans l’eau, participe aussi à une réduction de la consommation de carburant.
Le design des hélices et des gouvernails permet une remarquable manœuvrabilité.

Une capacité de 1015 passagers
Le Salamanca est équipé de deux moteurs Wartsila 12V46DF d’une puissance de 13740 kW chacun (soit 18 500 chevaux par moteur). Grâce à la récupération d’énergie, la production d’électricité à bord se fait avec une émission de CO2 faible. Des alternateurs installés sur les lignes d’arbre produisent de l’énergie même à très faible vitesse, ce qui permet de démarrer les groupes électrogènes du navire uniquement à quai.
Les propulseurs d’étrave fonctionnent en harmonie avec les safrans articulés, ce qui permet de faciliter les virages les plus étroits dans le port.
Le faible niveau de vibration ainsi que l’efficacité des stabilisateurs antiroulis promettent un grand confort pour les passagers même en mer agitée.

La combinaison de la propulsion au GNL, d’une conception efficace et d’une plus grande capacité de transport par rapport aux navires qu’il remplacera, signifie une réduction significative de l’empreinte carbone sur les traversées longues distances entre le Royaume-Uni et l’Espagne. D’une longueur de 215 mètres permettant de disposer de plus de 2 700 mètres linéaires de garage pour les véhicules fret, ces trois navires neufs de 42 200 tonnes chacun compteront parmi les plus grands de la flotte Brittany Ferries.

La capacité d’accueil du Salamanca sera de 1 015 passagers. Il opèrera sous pavillon français et son équipage sera composé de marins français.

 

Brittany Ferries en quelques chiffres
1er employeur de marins français. Entre 2 400 et 3 200 collaborateurs selon la saisonnalité (dont 2000 marins).
2019 – Chiffre d’affaires : 469 millions d’euros/an. 2,5 millions de passagers dont 87% de Britanniques. 866 000 voitures. 200 000 camions. 6 800 emplois indirects et induits.
12 navires. 12 routes maritimes desservies entre la France, le Royaume Uni, l’Irlande et l’Espagne. 12 ports: Roscoff, Saint-Malo, Cherbourg, Caen-Ouistreham, Le Havre, Plymouth, Poole, Portsmouth, Cork, Rosslare, Santander, Bilbao.

Bonjour, laissez ici votre commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.