Liquidation de la Fédération ADMR29 : pour préserver le service aux personnes dépendantes, sauver l’emploi.

Logo de l'Union Démocratique Bretonne UDBCOMMUNIQUE DE PRESSE UDB

L’UDB soutient les salariés de la Fédération ADMR du Finistère, les usagers et leurs familles, victimes d’une décision de justice imposant la liquidation judiciaire assortie d’une autorisation de poursuivre l’activité pendant trois mois. La Fédération ADMR du Finistère, la plus importante de France avec ses 112 salariés, rassemble 91 associations locales d’aide et de maintien à domicile qui emploient 3.500 salariés travaillant au quotidien auprès de 28.000 personnes âgées, handicapées ou dépendantes.

Alors que le secteur du maintien à domicile assure une véritable mission de service public, force est de constater que les financements ne suivent pas, et que la gestion financière et managériale sont à l’opposé de la recherche de cohésion sociale et du bien être tant pour les salariés que pour les usagers.

Les salariés épuisés psychologiquement par trois années de procédures, salariés dont les compétences sont remises en question par la direction, envisagent d’exercer leur droit de retrait collectif afin de ne pas subir davantage les effets du stress et de la souffrance au travail. L’UDB les approuve dans leur détermination.

Des enfants de personnes âgées aidées à domiciles constatent que dans le réseau ADMR29, les personnes aidées fragilisées ne bénéficient pas d’un suivi spécifique et que les aides à domiciles ne bénéficient pas du soutien d’un encadrement de proximité alors que les textes officiels préconisent un poste de responsable de secteur pour quarante aides à domiciles qui se retrouvent livrées à elles-mêmes et aux difficultés quotidiennes inhérentes à ce métier.

L’UDB demande au Conseil Général du Finistère de tout mettre en œuvre, dans le cadre de sa compétence « Solidarité », afin que la continuité de l’accompagnement des usagers soit assurée ; et de s’organiser pour faciliter le regroupement des associations locales jusque là fédérées dans l’ADMR29 afin que les 112 salariés licenciés puissent être embauchés prioritairement et puissent recommencer à travailler dans de meilleures conditions.

L’UDB demande que les questions du vieillissement de la population, de la dépendance et de son financement soient une priorité pour les années à venir, afin que les personnes concernées, salariés, usagers et familles, ne soient pas abandonnés au secteur privé lucratif et l’accompagnement du vieillissement et de la dépendance géré d’un seul point de vue administratif et lucratif.

Mona BRAS
Porte-parole de l’Union Démocratique Bretonne

Bernard Le Mao
Responsable de la Fédération Finistère de l’Union Démocratique Bretonne

Site web de l’UDB : udb-bzh.net

Publicités

Bonjour, laissez ici votre commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.