Ossetiy. Deude eyou qé sont orinae le monde-la don ?

Veunla ti le drao a enrelhae de retour dens l’Ossetiy ! B’am ben sûr, i dë point avaïr fo de monde a savaïr deude eyou qé s’orinent lèz Ossettes-la biao qé d’yetr tertout a gari d’z zieûs devant la teled’vizouere o lèz pilherîys la-ba-la.

Dens l’Anqhiqitéy, ente le VIIeme e le IIIeme siecl evant JC, de l’Uqhrene diq’a l’Altaï se t’nae un peupl: Lèz «Scythes» qi s’ahuchaen. Lèz «Scythes»-la taen ene daboneriy de peupls pour ben dire e enmèle yeûz i n’avae yune qi s’ahuchae lèz «Alains»*. Lèz Ossettes d’astoure s’orinent, yeûz, dreit dou monde-la: lèz Alains (veunla pourqhi qé l’aote nom a l’Ossetiy-dou-bas ét «l’Alaniy»). Lou langues s’orinent yèle d’Iraniene. Le monde-la, ça y’ét point d’amein de s’n’en choui pour dire vif, b’am faot vaïr q’il on dèz couzins ben de vote cneû seben: lèz Pachtounes qi meunent yeûz tenant le drao la-ba-la su l’Afghanistan e le Paqhistan. E pés lèz Ossettes il on ao cai yetr flés. A-don, l’Ossetiy fût sépartiy (l’ossetiy-dou-haot d’ene amein e yelle dou bas d’ene aote) par Staline. Lèz veûs dou bas fûtes meinz dedens la Jeorjiy tant qé yeûz dou haot restaen dedens la Russiy. Vaïr, meins dame vitamant ben vitamant i n-n’eû dou hign-hagn ente lèz dou bas e lèz jeorjiens… diq’ao jou d’anet qé tertout son à s’entr-pilae come diâbe. I n-n’a dèz q’i dizent qé lèz m’nous Ossettes sont dèz saprës vilains metons de gabejous, d’aotes qé lèz jeorjiens maganent lèz ossettes. E pés lèz russes sont yeûz a eqhegnae le monde sembe-ti…. «Qhëll ghére» a-mode dou monde de par céz nouz !

Bonjour, laissez ici votre commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.