LGV en finir avec les dépenses irraisonnés !

Différents médias et l’UMP en Bretagne se font l’écho d’un possible abandon de l’aménagement des lignes ferroviaires bretonnes qui s’inscrit dans le projet LGV (Ligne à Grande Vitesse). Le Parti Breton se félicite de cette décision, si elle s’avère effective.
Rappel sur le projet :
Le but officiel serait de rapprocher les trois métropoles bretonnes de Paris, soit Brest à 3h00, Rennes à 1h26 et Nantes à 1h51. Pour parvenir à ce résultat la ligne Rennes-Le Mans doit être mise au standard LVG (ligne à grande vitesse) et les lignes bretonnes Rennes-Brest/Quimper/Nantes seront simplement aménagées.
Le coût de ce projet serait de 3,4 milliards d’Euro dont 1,1 milliards financés par les collectivités de Bretagne bien que l’essentiel de la vraie LVG soit hors de Bretagne et que d’autres régions n’ont pas eu a financer de tels projets.
Deux éléments dans ce dossier sont particulièrement choquants :
Le premier est purement financier :
La Bretagne et les bretons vont dépenser 1,1 milliards d’Euro, ce qui représente l’équivalent de la totalité du budget de la région administrative. Pourtant, le développement des lignes TVG est un élément de l’aménagement du territoire français, une mission qui relève de la responsabilité de l’Etat du fait de son organisation centralisée. Pour mémoire, cette centralisation est la raison officielle pour laquelle, l’Etat ne laisse qu’une très faible capacité financière aux régions.
En ne remplissant pas sa mission et en sollicitant le budget régional, l’Etat prive le Conseil Régional de toute capacité d’investissement économique durant de nombreuses années.
Le deuxième est l’aspect démocratique de ce projet :
Les citoyens bretons sont totalement exclus du débat sur l’utilité de ce projet. Il appartient aux bretons de s’auto-convaincre pour ce projet décidé à Paris «pour leur bien » !
Aucun projet autre n’a été proposé aux citoyens pour l’emploi de ce budget. Pourtant, il est de notoriété publique que les citoyens souhaitent investir dans l’aménagement du territoire breton pour :
• finir la réalisation des voies expresses Saint-Brieuc-Vannes et Châteaulin-Rennes
• développer la ligne ferroviaire TER qui mettrait Brest et Nantes à 2 heures l’une de l’autre ainsi que la ligne TER Rennes-Nantes.
Pour le Parti-Breton, le projet de LGV détourne le budget breton au profit de l’Etat français ruiné et de grandes compagnies. Une telle action est inadmissible en démocratie, et l’on comprend facilement pourquoi les citoyens bretons ne sont pas consultés. Il demande l’abandon total du projet LGV et souhaite l’arrêt de ce projet et une réallocation des 1,1 milliards d’Euro des territorialités bretonnes vers un aménagement cohérant du territoire breton qui est un bien meilleur garant pour l’économie et l’emploi qu’une ligne TGV.

Bonjour, laissez ici votre commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.