FIL Lorient : Un militant breton arrêté pour avoir « corrigé » une carte de Bretagne tronquée

Décidemment le festival interceltique de Lorient (FIL) perd la tête et le sens des réalités. Un militant breton, offusqué de voir une carte des jumelages entre Bretagne et Pays de Galles reprendre le découpage pétainiste et oublier la Loire-Atlantique, a entrepris de corriger lui-même l’erreur. Bien mal lui en prit ! Un ami qui l’accompagnait raconte : « J’étais au stand de Bretagne Réunie ce jeudi passé et suis allé voir le stand Cymru (le stand du Pays de Galles Nd7). Je me suis présenté en m’excusant de ne pas posséder suffisamment anglais puis j’ai fait remarquer au responsable que de mettre à côté de la carte routière de la Bretagne avec présence des limites administratives, une carte tronquée de la Bretagne était inacceptable…

Le responsable visiblement très agacé m’a répondu que c’était une carte des comités de jumelage et pas une carte politique et là aucune excuse de sa part bien au contraire…

Je suis retourné dans l’après-midi avec H.M. qui a complété très proprement au marqueur noir indélébile la fameuse petite carte noire …action suivie d’une altercation en anglais avec le responsable. H. est resté très calme. Le responsable du stand gallois est intervenu plus tard avec la police. Ils ont interpellé H. devant le stand de Bretagne Réunie.

H. a été emmené au commissariat et en ai ressorti 2 h + tard avec dépot de plainte du Gallois ! »

Des représentants gallois portant plainte contre des militants bretons voulant corriger une erreur portant atteinte aux limites territoriales de la Bretagne. Décidemment cette année le festival interceltique n’aura jamais aussi peu mérité son nom.

14 COMMENTS

  1. Je suis galloise. J’ai fréquenté le FIL pour la première fois cette année. J’étais déçue par le stand Cymru et la représentation générale du pays de Galles. Cela n’a pas bien représenté mon pays. Il me semble que le comité gallois du FIL n’a pas de bonne conscience galloise, bretonne ni celtique. Il faut souligner qu’un grand nombre des Gallois fréquente le festival national gallois – ‘l’Eisteddfod’ – qui a lieu au même temps que le FIL. Il est possible que ça soit lié au problème mais je pense qu’il soit plus profond que ça….

  2. les acadiens de meme que les defenseurs du gallo ou de n’importe quelle langue latine ne sont pas celtes, ils sont latins ! C’est quand même logique boudiou

  3. Je ne me rappelle plus en quelle année j’étais présent au Fil Lorient. Toujours est-il que la fête se déroulait sous les auspices du Pays de Galles. Et que ma fille, qui parle le gallois couramment, avait voulu engager la conversation avec quelques membres du Comité. L’accueil fut pour le moins réservé ! J’ai eu l’impression que ce Comité gallois est composé de personnes assez tièdes en ce qui concerne la conscience galloise. J’ai rarement rencontré dans ma vie des galloisants de ce genre. C’est un peuple que je trouve généralement assez chaleureux, avec lequel il est facile de nouer des relations. Après avoir vécu cette expérience, je ne suis pas étonné de la réaction.que vous relatez.

  4. Propagande pour propagande, ce n’est pas le département 44 qu’il faudrait intégrer à la Bretagne sur carte mais la partie de celui-ci qui était effectivement sous contrôle des ducs de Bretagnes… cette histoire est effectivement pathétique, d’un bout à l’autre. Vous y tenez tant que ça à ces frontières clivantes? La prochaine fois, essayez plutôt de travailler avec ces gallois sur les racines communes de nos langues, ou bien jouez de la musique, buvez des coups, c’est aussi de la politique de savoir vivre ensemble sans se fritter sur n’importe quoi !

  5. Quoi qu’il en soit, que peut on encore attendre du FIL, entreprise commerciale de décérébration qui programme « Buena Vista Social Club », après avoir réussi à faire croire à la planête entière que la Galice et les Asturies (sous prétexte qu’on y joue d’une sorte de cornmuse) étaient celtiques, avant de renouveler l’opération avec l’Acadie, sous prétexte qu’on y joue du violon qui ressemblerait vaguement à un irish fiddle… On y voit défiler le Bagad de Lann Bihoué juste avant d’aller écouter Rokia Traoré… Et les touristes repartent de Lorient persuadés que Lus Casal est une diva de la musique celtique. Il faut foutre le feu à ce truc. Point barre. Quand au crétin gallois du stand, il a du bien se faire bâcher par ses collègues, car les gallois que je connais (et j’en connais un paquet) ne plaisantent pas sur le sujet.

  6. Paris nous a voler notre nation jusque dans le coeur de nos frère Gallois…
    A quand la reconnaissance de notre nation par le soulèvement de tout son peuple conscient !?

  7. A signaler, un accord de coopération région Bretagne-Gouvernement local du Pays de Galles, et via la commission mixte des élus du CR b4 et du CG44 (relancée récemment), une action de rassemblement des jumelages entre villes bretonnes et galloises associant le Conseil Général de Loire-Atlantique, dont une rencontre à Nantes en 2007…http://www.bretagne.fr/internet/jcms/preprod_46553/echanges-entre-villes-bretonnes-et-galloises

    -le comité des jumelages Bretagne Pays de Galles est B5

    -la réaction du fonctionnaire gallois est comparable à celle qu’a et aurait eu un des ses collègues d’une institution régionale bretonne B4, si leur carte b4 avait été corrigée, ils sont souvent formatés B4 et se fichent des positions pro-réunification de l’éxécutif régional… et facilitent peu les rapprochements avec leur collègues du 44, les documents sont souvent B4,…il y a du travail à faire à Rennes aussi…
    -le gouvernement local actuel gallois est travailliste…

  8. Pourquoi ne pas se rassembler samedi ou dimanche devant le stand en question.
    Et soulever le problème de l’irrespect que le FIL porte à la bretagne depuis de nombreuse années
    Ces gallois aurait dut etre informé par les responsables du fil

  9. C’est extremement troublant cette réaction de la part du comité Gallois envers ce compatriote Breton. J’espere que la plainte sera retirée !

Bonjour, laissez ici votre commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.