L’ensegneriy de l’Oçitan dens l’academiy de Niçe ét a creite hardi

De greu, l’ensegneriy dou parlement e de la coutûre Oçitane dens l’Academiy de Nice (dens le departament dou Var e des Alpes de la mé) creit hardi. Et tout come 10 ecoles dou segondaere q’eternites des cllasses d’Oçitan depé 3 anéys de temp. Deude ela, un crei de 50 dou çant des professous (dens le bout gn’a 24 professous acertaenës).

Tout ela raport qé note langue ét marqéy dedens le Plan Economiq de Parchomançe 2010-2014 qi fût le d’zir dou rectou Christian Nique.Admézë, les garçailles de l’Academiy de Niçe sont d’mode de sieude ene formézon en Oçitan dedens yun des 22 licës dou departamant des Alpes de la Mé e les 6 liçës dou Var qi perpozent ene ensegneriy de méme. Meins etout dens yun des 12 colejes dou Var e les 17 des Alpes de la Mé. O l’amenéy-la ét tout-come 1700 garçailles dou segondere qi s’ront dens le qai d’apreinde la langue d’Oc.

C’qé gn’a, dens les ecoles permiere ét point de domé. A-don, gn’a ren que seiz professous des ecoles q’aront lou concour espeçia de langue d’Oc e gn’ara etout les 60 aotes professous des ecoles sorti dou coupe de departamant a l’z idae. Les ciuns-la hèrquent a sour fin de mete ao roule des cours d’asseyeriy e d’ageignement a l’Oçitan a lou poussous.

La «badiy su la gaté», a mode qé le monde disent en françaez, ét pour la soule ecole deûlangaïjiere de l’Academiy q’ét yelle de Cuers (Brinholenc).

O tout le qai-la qé gn’a en javelle, gn’a ao qai esperae greu de sonjéys m’néys cante d’aotes instances, cante le monde dou païz e cante des siuns q’ont pâs ren a vaïr o l’eblussoteriy naçiona. Biao qé d’yete long core, le chemi ét tout pllein d’ezpi, pa….

L’articl-la a taet bani permië su le jornalet.com o qhi 7Seizh a topae.

 Articl d’orine : http://www.jornalet.com/nova/525/lensenhament-de-loccitan-en-lacademia-de-nica-es-en-plen-desvolopament

 Parolië/Ghidâne : yete de d’domé : être pareil / de greu : en gros / creit : progresse / eternae : ici ouvrir/inaugurer / depé : depuis / Deude ela : s’en est ensuivit / un crei : une progression / acertaenae : certifiés / Admézë : désormais / garçailles : enfants / yete dens le qai/yete d’mode : avoir la possibilité / sieude : suivre / O : avec / amenéy : dynamique / A-don : ainsi / coupe : deux / idae : aider / hèrqae : faire de son mieux/s’efforcer / mete ao roule : faire fonctionner / asseyeriy : initiation / ageignement : sensibilisation / poussous : élève / deûlangaïjiere : bilingue / le qai : les choses / en javelle : en projet / cante : avec/aux côtés / eblussoteriy : éducation / Biao qé : même si / ezpi : espoir.

Publicités

3 COMMENTS

  1. Bonjour. La question n’est pas bête et la réponse sera claire. Quand on parle d’enseignement de l’occitan, on fait toujours référence au parler local. Donc le nissart à Nice, le béarnais à Pau, le limousin à Tulle. C’est obligatoire et les enseignants le font.

Bonjour, laissez ici votre commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.