Un transit du MSC Flaminia à très haut risque pour l’Afcan

L’Association française des capitaines de navires (Afcan) « demande à l’État français de prendre les mesures de précaution qui s’imposent » pour le transit du MSC Flaminia qui fait route vers un port allemand.

Association française des capitaines de navireLe passage en Manche et dans le détroit du Pas-de-Calais « implique un transit à très haut risque. » Reederei NSB, l’armateur du MSC Flaminia a annoncé mardi 21 août que le navire sera remorqué jusqu’en mer du Nord. Le Commandement des urgences maritimes (CCME) assure la coordination de l’opération qui amènera le porte-conteneurs jusqu’à un mouillage protégé, dans les eaux territoriales allemandes.

« Les conditions météorologiques et l’état de la mer sont susceptibles de se dégrader et d’aggraver la fragilité d’une coque déjà fortement éprouvée, » estime Hubert Ardillon, président de l’Afcan. De nombreuses images font état des dégâts occasionnés au navire par les incendies et les explosions qui se sont déclarés samedi 14 juillet.

« Les douloureuses expériences de l’Erika et surtout du Prestige devraient inciter la France à appliquer le principe de précaution, » rappelle l’Afcan. « En proposant à l’armateur du MSC Flaminia d’abriter le porte-conteneurs dans un port refuge en France ». L’autorisation d’accès permettrait « d’améliorer l’état de la coque afin que le MSC Flaminia effectue le transit envisagé avec un minimum de risques. »

Bonjour, laissez ici votre commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.