Pays Basque sud : le gouvernement autonome demande le repli de la garde civile

drapeau-basqueLe gouvernement basque va demander à Madrid le « repli » des forces et corps de sécurité de l’État espagnol, vient d’expliquer la ministre basque de la Sécurité, Estefania Beltran de Heredia. Suite logique de la fin de la lutte armée de l’ETA, la présence des forces et corps de sécurité de l’État espagnol (police nationale et la garde civile réputée pour sa violence et souvent accusée de torture) sur le territoire de la Communauté autonome basque « n’est plus justifiée », affirme le gouverneme autonome basque.

Quant à la police basque, l’Ertzaintza, elle doit renouer avec son « esprit fondateur », devenir une police « proche des citoyens » et augmenter sa présence dans les rues afin de garantir la sécurité citoyenne, a estimé Estefania Beltran de Heredia, première femme en charge du ministère de l’Intérieur rebaptisé en ministère de la Sécurité. Si cette demande était prise en compte par Madrid ce serait un pas supplémentaire vers la normalisation et la paix au Pays Basque.

Bonjour, laissez ici votre commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.