LE CONGRES DE SORTU, ETAPE IMPORTANTE DE LA LUTTE BASQUE – Rinnovu Naziunali

5267860-7861280Le Rinnovu Naziunali, composante importante de la démarche nationaliste « Corsica Libera » depuis 2008/2009 avec un élu à la CTC (Collectivité Territoriale de Corse), Paul-Félix Benedetti, nous livre sur son site internet son analyse de la nouvelle recomposition politique en Euskadi (Pays Basque) et l’ apparition de Sortu, que 7seizh a récemment présenté. Le Rinnovu a repris ses libertés vis-à-vis de Corsica Libera en septembre 2012 et tiendra tout prochainement sa réunion de refondation à Corte. Voici in-extenso l’ analyse du Rinnovu sur la lutte Basque et le nouveau mouvement Sortu.
Ce 23 Février à Pampelune (Irunea) au Pays Basque, la gauche patriotique basque s’est dotée d’un outil rénové pour aborder une phase décisive de la lutte basque, à l’orée d’un possible règlement politique, dans le cadre d’une Europe en crise sur le terrain socio-politique.

un congrès décisif

La gauche abertzale a travaillé de longs mois pour préparer ce congrès. Des dizaines d’assemblées locales se sont réunies dans tout le Pays basque historique, des militants actuels ou anciens,  libres ou emprisonnés,  ont été mis à contributions ; ainsi que de multiples adhérents nouveaux potentiels. Cela a été facilité par la fin de la lutte armée d’ETA et les succès électoraux de la coalition BILDU issue de ce courant politique et légalisée de justesse avant les scrutins locaux au Pays basque et l’élection du Parlement basque où les nationalistes sont rentrés en position majoritaire. (BILDU plus PNV)
Pendant des semaines de préparation,  il y a eu au sein de la mouvance ce que les textes du nouveau parti appellent « la bataille des idées »; à travers trois axes.

L’idéologie

Les contributions confirment l’ancrage du nouveau mouvement à la « gauche de la gauche ». S’agissant bien-sùr, pour cette dernière, des gauches européennes qui se contentent d’accompagner des politiques d’austérité sans aucune autre perspéctive . L’écologie, le féminisme, l’anticapitalisme, tous ces concepts ont été travaillés.
Il est aisé de visualiser l’idéologie en question en examinant la liste des soutiens internationaux qui se sont manifestés lors de ce congrès.
Le Sinn Fein (classé à gauche) et l’ANC sud africaine (membre de l’internationale socialiste) était aux places d’honneur ; elles sont aussi parties prenantes de la médiation internationale.
Le parti de la Gauche européenne qui regroupe des partis communistes et socialistes (au sens anglo-saxon du terme) comme Die Linke en Allemagne, le PCF et le Parti de Gauche en France a envoyé un communiqué d’encouragement pour ce congrès. Des représentants de ce parti européen étaient présents au Congrès. On note aussi le soutien de la Gauche anti capitaliste espagnole constituée récemment. De la gauche nationaliste catalane, galicienne ou des Canaries. De la gauche radicale grecque.
Au niveau extra-européen, des messages de soutiens (ou des délégations) sont parvenus, citons principalement :

Le parti communiste cubain, le parti communiste argentin , le parti communiste du Brésil, le PT du Brésil (parti de l’ancien président LULA) , le MAS de Bolivie du président MORALES, le Front sandiniste de libération du Nicaragua, le Mouvement indépendantiste national de Porto Rico, le FDLP (Palestine),  le Front Polisario (République sahraouie), le Front de libération de l’Ogaden, un représentant d’un mouvement KURDE (Nilufer KOC).

L’organisation

Une organisation décentralisée a été décidée, près du terrain dans les 7 provinces de tout Euzkal Herria. Concernant les provinces nord (En France) des modalités spécifiques seront examinées compte-tenu de la situation.Le mouvement se structure à partir « d’assemblées locales ».
Lors du Congrès, 450 représentants de ces assemblées locales sont venues débattre et finaliser les choses à travers de multiples amendements.

La stratégie. 
Le nouveau triptyque c’est la lutte institutionnelle, la lutte de masse, la lutte idéologique. Exit la lutte armée. La stratégie internationale pour sortir du conflit est mise en avant.

Pour mettre en oeuvre cette nouvelle articulation de la lutte basque, des responsables ont été désignés. Le Président est un élu, député de BILDU; le secrétaire national devrait être Araldo OTEGI, ancien de Batasuna, emprisonné. Ce dernier a fait parvenir un message aux congressistes qui ont laissé ce poste vacant pour lui. Xabi LARRALDE, ancien prisonnier politique, issu du pays basque nord, habitué des dernières Ghjurnate internaziunali di Corti sera un des portes-paroles.

Vous pouvez lire son interview dans le Journal du pays basque (cliquez)

titre_5568757

encouragement

inforinnovu a fait parvenir un message d'encouragement après ce congrès sur le compte facebook de Sortu

bizarrerie

Ainsi le Parti de Gauche de Mélenchon , qui représente une gauche ultra jacobine, hostile à toute reconnaissance des identités et des langues dans le périmètre français se retouve, par le biais de son appartenance au parti des gauches européennes, soutien de SORTU….
Marti u 26 di Farraghju 2013
rinnovu-info/GD

2 COMMENTS

Bonjour, laissez ici votre commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.