EELV Bretagne : agir et ne plus payer les marées vertes

Europe écologie les verts Bretagne et ses élus dénoncent l’irresponsabilité de l’État qui cède, depuis des décennies, aux lobbies de l’agriculture intensive.

Europe écologie les verts BretagneEurope écologie les verts Bretagne et ses élus estiment que « les plans algues vertes en cours sont insuffisants et ne permettront pas d’éradiquer les graves pollutions de l’eau, dont est victime la Bretagne ».

Saisis par des associations de protection de l’environnement, les tribunaux administratifs de Rennes et Nantes viennent de rappeler que « l’action de l’État ne respecte pas la réglementation européenne, en matière de lutte contre les marées vertes ». Une position « affirmée depuis longtemps » par les écologistes qui dénonce « l’irresponsabilité de l’État. »

Pour Europe écologie les verts Bretagne et ses élus « l’État s’éloigne de son rôle de garant de l’intérêt général et refuse que les coûts de pollutions d’origine agricole soient supportés par les contribuables bretons ». Ils se félicitent de « la décision du tribunal de Nantes qui a rappelé à l’État son obligation de payer le ramassage des algues vertes sur les plages ».

« Nous proposons des solutions pour une autre agriculture, créatrice d’emplois, de richesse économique pour la Bretagne et respectueuse de l’environnement. » Ils estiment que la France pourrait être condamnée par l’Union européenne. « Il est temps de mettre en œuvre un plan algues vertes digne de ce nom et éviter les condamnations à répétition. »

3 COMMENTS

Bonjour, laissez ici votre commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.