Plate-forme « libérons les énergies en Bretagne » Philippe Le Ray, député, interpelle Jean-Marc Ayrault

Présentée officiellement à Rennes, il y a maintenant une quinzaine de jours,  par les premiers signataires   (Ai’ta ! ; Bretagne Réunie ; EELV (Europe Ecologie les Verts) ; La gauche indépendantiste (Breizhistance – I.S.) ; Kevre Breizh ; MBP (Mouvement Bretagne et Progrès) ;  Parti Breton ; UDB (Union Démocratique Bretonne) ; 44 = BZH. …) la plate-forme « libérez les énergies en Bretagne » fait son bonhomme de chemin. Mise en place pour « réaffirmer solennellement et vigoureusement l’urgence de réformes structurelles en Bretagne » elle vient d’adresser, à l’ensemble des parlementaires bretons, ses quatre revendications «  dont la mise en œuvre «  dit-elle, « est de nature à redonner plus de sens à la démocratie, à libérer les énergies et à mieux armer la Bretagne pour appréhender l’avenir ». Sans étonnement aucun on retrouve en tête de ces revendications la ratification de la Charte européenne des langues minoritaires promise par François Hollande ; la réunification de la Bretagne ; la création en Bretagne d’une télévision publique bilingue ; et l’instauration d’un statut particulier pour la Région. « Si des statuts particuliers sont possibles pour les grandes métropoles de Paris, Lyon et Marseille, pourquoi pas pour la Bretagne », écrivent les signataires de la plate-forme.

On lira avec intérêt l’une des premières réactions concrètes d’un parlementaire breton à cette initiative. Philippe Ray, député apparenté UMP du Morbihan, conseiller général d’Auray vient en effet d’interpeller le Premier Ministre, Jean-Marc Ayrault en lui présentant la plate-forme  et en l’invitant à « prendre en compte les arguments qu’elles avancent (NDLR les organisations signataires) et de lui communiquer des éléments susceptibles d’éclairer la réflexion de ces organisations quant aux intentions du gouvernement sur ces sujets ». On attend avec impatience la réponse du premier ministre !

 

Lettre à Jean-Marc Ayrault du députe Le Ray
Lettre à Jean-Marc Ayrault du députe Le Ray

 

6 COMMENTS

  1. Pas Philippe Ray, mais Philippe LE Ray. Un agriculteur productiviste, GAEC de Tréoret à Plumergat, GAEC largement subventionné par la PAC. P Le Ray qui voudrait faire sauter quelques verrous de la loi littorale pour faciliter l’installation d’agriculteur sur la côte. Quand on connait un peu sa circonscription (Le Bono – La Trinité sur Mer – Carnac – Quiberon- Plouhinec), on rigole… assouplir la loi littorale pour l’installation d’agriculteur sur le littoral morbihannais. Sérieusement ! C’est vouloir nous vendre des rigadeaux pour des clams ! Les bétonneurs se marrent et attendent en se faisant péter la sous-ventrière…

Bonjour, laissez ici votre commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.