Gouren : des championnats de Bretagne en salle très relevés

Fédération de GourenLes championnats de Bretagne de gouren se sont disputés dimanche à Saint-Nolff (Morbihan), dans la salle Tro Héol. « Cette dernière compétition en salle a clos la saison d’hiver du gouren, » précise Hervé Caron, directeur de la Fédération de Gouren. Les compétitions en salle par équipes ont commencé en novembre pour les jeunes et en janvier pour les adultes, en individuelles depuis mars. « Le championnat de Bretagne par points débutera cet été avec les tournois de plein air ». La première manche aura lieu à Porspoder (Finistère), dimanche 9 juin, lors de la fête des lutteurs du Léon.

Les jeunes champions de Bretagne 2013 de gouren
Les jeunes champions de Bretagne 2013 de gouren © Fédération de Gouren

Les jeunes, filles et garçons, ont ouvert le championnat de Bretagne avec talent et combativité. « Ils ont ensuite admiré leurs aînés, dont les récents champions d’Europe des luttes celtiques titrés en Islande le mois dernier ». Les cadets et les juniors n’ont pas démérité. Les entraîneurs internationaux ont porté un œil attentif à leurs prestations : « parmi eux figurent probablement les membres de la future équipe de Bretagne espoirs pour le championnat d’Europe 2014 qui devrait se disputer à León en Espagne. »

Chez les lutteuses, « les costarmoricaines Anaëlle Le Piolet (Louargat) et Anne-Charlotte Letiran (Saint-Brieuc) ont lancé les hostilités en moins de 70 kg. La Briochine, forte de son expérience européenne a pris le dessus et s’est qualifiée par kein (1). » La présence de Frédérique Ménesguen (Brest) et Joëlle Le Bloas (Spézet) dans la catégorie féminine, membres de l’équipe de Bretagne, a pimenté les combats : « la lutte était relevée avec des demies somptueuses et une finale éblouissante. »

Chez les hommes, les éliminatoires des moins de 74 kg ont enthousiasmé les nombreux spectateurs pressés autour des pallennoù. « Comme au temps des grands tournois de lutte en plein air, les aficionados ont encouragé leurs favoris et ont applaudi les prises dans une belle ambiance ». La finale a opposé les Quimpérois Bertrand Le Hellaye et Tudy Le Meur, partenaires d’entraînement qui se connaissent bien. Le dernier combat de la journée, des deux grands champions, a couronné Tudy Le Meur : « ils sont allés jusqu’au kouezh (premier tombé), sous les applaudissements nourris et les ovations du public. » Dans la catégorie moins de 90 kg, Mériadec Bertin (Saint-Brieuc) a battu le Brestois Irwin Villette par kostin (2) en demi-finale. Une finale qu’il a remportée par lamm (3).

Les adultes champions de Bretagne 2013 de gouren
Les adultes champions de Bretagne 2013 de gouren © Fédération de Gouren

En moins de 62 kg, la relève a défié ses aînés. « Gautier L’Her (Guipavas), nouveau senior, a disputé une magnifique finale contre Clément Le Gall (Le Relecq-Kerhuon). » En prolongation, après un kein (1), il a gagné par lamm (3). « Le premier lamm d’une carrière qu’on lui souhaite aussi longue et brillante que celle de son père Jean-Yves et de son oncle Hervé ».  Cette première victoire majeure a été saluée par l’attribution du trophée du meilleur lutteur du tournoi, décerné par les coachs, à Gautier L’Her.

Briag Henry (Landerneau), également nouveau senior, a marqué de son empreinte la catégorie super-lourds. Il a gagné face à Florian Le Reste (Le Faouët) et Yann Pansard (Lamballe), champions d’Europe en titre : « une belle performance ! » En moins de 68 kg et de 81 kg, il n’y a pas eu de surprise, les champions d’Europe Ewen Salaün et Mathieu Le Dour ont gagné par lamm (3) « avec une certaine aisance ».

Les résultats des championnats de Bretagne 2013 de gouren jeunes et adultes.

(1) Kein : chute sur le dos et les fesses ou sur le bas du dos qui compte pour trois points.

(2) Kostin : chute sur le dos avec le toucher au sol d’une seule épaule qui compte pour quatre points.

(3) Lamm : chute sur le dos avec le toucher au sol des deux épaules ensemble, avant toute autre partie du corps. Comme l’ippon au judo ou le KO en boxe, le lamm donne la victoire et met un terme au combat. Il vaut six points.

2 COMMENTS

Bonjour, laissez ici votre commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.