Qui a peur de Jean-Marc Ayrault ?

Après l’échec du « pacte de responsabilité », échec admis mardi par le ministre de l’économie Emmanuel Macron, on est en droit de se demander ce qui peut être mis à l’actif de cette première moitié de mandat du président Hollande. Si l’on ajoute à cela un choc de simplification dont l’onde a été très faiblement ressentie, c’est le moins que l’on puisse dire, on se demande surtout à quoi a servi la gouvernance de Jean-Marc Ayrault.

L’ancien premier ministre a en effet failli dans à peu près tout ce qu’il a entrepris, jusqu’à faire des erreurs de casting impressionnantes, telle que la nomination, entre autres, de Jérôme Cahuzac au budget.

Il est patent que Jean-Marc Ayrault, l’homme qui pèse le plus contre la réunification de la Bretagne, a été un piètre premier ministre. Ceci doit faire réfléchir tous les habitants de Bretagne qui veulent cette légitime réunification : nous n’avons pas en face de nous de grands hommes d’État, pétris de l’intérêt général, mais plutôt des barons locaux, soucieux de leurs propres intérêts et des intérêts de leur famille politique avant tout.

Ces femmes et ces hommes, qui sont viscéralement opposés à la réunification, sont par ailleurs incapables d’appréhender l’évolution de l’Europe, incapables de se faire à l’idée que la République Française est en bout de course si elle ne réforme pas profondément.

Par-dessus tout, Jean-Marc Ayrault et ses émules sont dans l’impossibilité de comprendre qu’une Bretagne unie et solidaire est une chance pour l’avenir de tous les Bretons. D’une part parce que, bien qu’élus de Bretagne, ils ne la connaissent pas. D’autre part par ce que cette méconnaissance de la région, de son histoire, de ses langues, de ses véritables atouts et potentiels, les conduit à en avoir peur. Il ne faut donc rien lâcher, nous finirons par leur faire entendre raison.

Caroline Ollivro, présidente de Breizh Europa

24 COMMENTS

  1. De qoui a peur JMA ? Demandez donc à Mr Balladur pourquoi il a abandonné, lui aussi, pour son « plan » de découpe territoriale, l’idée d’une Bretagne « B5 », juste après une visite éclair de JM Ayrault avec son mentor ch’ti Mauroy, tous deux furibards avec cette carte…M’est avis que ces derniers le menaçaient de quelque chose qui lui faisait grand peur…ça serait lié à quelque chose qu’ils savent et que ledit Balladur redoute de voir arriver au grand jour, par exemple lié à l’affaire du Pakistan et des fameuses vedettes avec leurs dessous de table…On est bien loin de la Bretagne et des Bonnets Rouges, pas vrai ? Et pourtant, ce sont les Bretons qui trinquent pour ces magouilles franchouillardes

Bonjour, laissez ici votre commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.