« Réunification de la Bretagne : une espérance déçue »

Brest, le 8 décembre 2014, COMMUNIQUE DE PRESSE  du groupe Rassemblement pour Brest :

Réunification de la Bretagne : une espérance déçue »

L’annonce d’une réforme territoriale et d’une refonte des régions françaises avaient suscité une espérance : celle de la réunification de la Bretagne historique.

Ce choix c’était certes celui du cœur, celui de l’identité et de l’histoire. Mais cette attente c’était aussi celle de l’avenir, d’un aménagement du territoire régional s’appuyant sur les trois métropoles de Brest, Rennes et Nantes. Pour ne prendre qu’un exemple, citons les pôles de compétitivité, qui fédèrent l’excellence bretonne en matière de recherche notamment dans le domaine de la mer.

Reniant leur position passée sur la réunification de la Bretagne, les responsables politiques et les députés socialistes bretons n’ont pas été capables de créer ces conditions.

C’est ainsi qu’ils ont refusé d’assouplir le droit d’option permettant à un département de choisir sa région de rattachement.

Cette nouvelle carte des régions a donc le goût amer d’une espérance déçue. En Bretagne comme dans beaucoup de régions, elle s’est faite contre la volonté des citoyens et sur la plus mauvaise base qui soit la préservation de baronnies socialistes et la défense d’intérêts de potentats locaux. »

21 COMMENTS

  1. A Brest l’occasion fait le larron, surtout après le lamentable épisode des élus PS bretons marquant contre le camp qu’ils avaient mission de défendre. C’est dans la logique politicienne.

    Mais à part Marc Le Fur, on ne se souvient pas non plus dans les rangs UMP d’une effervescence notoire en faveur de la réunification.

    Ni d’ailleurs en faveur d’une fédéralisation de la France ou à défaut, d’un statut particulier de la Bretagne, comme il en existe pourtant déjà à des degrés divers en Corse, en Nlle Calédonie ou en Polynésie…

    Les Brestois devront-ils voir remplacés le discours girondin des uns par le discours girondin des autres, puis, la place acquise par le pouvoir des mots et des promesses, l’action de Jacobins par celle d’autres Jacobins ?

Bonjour, laissez ici votre commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.