Manuel Valls à Brest : la CGT Marins déplore le manque d’ambitions maritimes de la France

Brest, le 16 décembre 2014, à l’occasion de la visite du premier Ministre Manuel Valls à Brest le 18 décembre, dans le cadre du Pacte d’Avenir pour la Bretagne, la CGT des Marins déplore le manque d’ambitions maritimes de la France.

COMMUNIQUÉ :

cgt

Landerneau le 16 décembre 2014

Il y a un an, le Gouvernement « lançait » l’idée « du Pacte pour l’Avenir de la Bretagne ». Le 18 décembre 2014, le Premier Ministre sera sur le port de commerce. D’après certains bruits, il envisagerait même de monter à bord de navires, irait-il également visiter le « Captain Starev » « Antigone z » et saluer les Marins Malgaches à bord des navires d’Orange Marine ? Ira-t-il rendre visite aux personnels des Hôtels Restaurant des Gens de Mer abandonnés par les services de l’Etat ?

Il y a un an, la CGT des Marins du Grand Ouest avait par un communiqué souhaité montrer son scepticisme « son attitude de réserve » à l’annonce du Pacte pour l’Avenir de la Bretagne. Ce Pacte pour l’Avenir de la Bretagne qui avait oublié les marins et les ports, alors que les métiers de la mer sont indispensables au développement de la péninsule Bretonne, aux exportations et importations (7milliards de tonnes de marchandise ont transité par la mer en 2013). Les ports, le transport maritime, la pêche, les formations maritimes etc.… sont les besoins essentiels pour que réussisse la Région Bretagne et la France. Dans une péninsule, toutes les activités sont liées, agriculture, industrie etc.….
Dans ce Pacte pour l’Avenir de la Bretagne, le Syndicat CGT des Marins du Grand Ouest aurait souhaité voir figurer des aides (contrôlées) pour toutes les formations liées à la mer. Il aurait souhaité voir y figurer un BTS « pont, machine et hôtelier » au Lycée professionnel maritime du GUILVINEC avec tous les équipements nécessaires afin que la Région Française qui fournit le plus grand nombre de marins puisse continuer à le faire. Une section pour les personnels hôteliers navigants, plus de moyen pour tous les Lycées professionnels maritimes, afin que chacun puisse s’il le souhaite continuer une vraie formation professionnelle durant toute sa carrière.
Le Syndicat CGT des Marins du Grand Ouest aurait souhaité voir figurer dans ce Pacte d’Avenir de vrais projets maritimes ainsi que le renforcement de la protection du littoral sur la côte Atlantique demandée « exigée » par Jean-Yves LE DRIAN (qui sera présent le 18 courant) lorsqu’il était le Président de la Région, ainsi que des investissements pour enfin déconstruire les vieux navires civils et militaires, faire de Brest un port industriel et pas seulement en subventionnant la réparation navale qui emploie un trop grand nombre de salariés détachés.

Monsieur le Premier Ministre, ceux qui attendent de vous une distribution de l’impôt des Français sans contrepartie entendront votre discours… les autres ! Ce Pacte pour l’Avenir de la Bretagne est une fois de plus de l’enfumage de politiciens. Votre « voyage » satisfera « peut-être » un petit nombre, pas le Syndicat CGT des Marins du Grand Ouest, passer, serrer des mains cela coûte cher aux Français juste pour satisfaire le microcosme Brestois. Les Bretons et les Français attendent autre chose d’un Premier Ministre qui ne souhaite rencontrer sur son passage, aucune banderole, ni aucun manifestant. Un peu ambiguë pour un Premier Ministre qui cite sans cesse, les LIBERTÉS, la RÉPUBLIQUE et la DÉMOCRATIE. Les militants, la population et les électeurs ne garderont de votre « voyage » que cette image négative, auriez-vous peur des gens, des électeurs, des militants ?

Jean-Paul HELLEQUIN
Secrétaire adjoint et Porte parole

20 COMMENTS

Bonjour, laissez ici votre commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.