Projet Minier de Loc Envel : création d’un collectif à Plougonver le 8 janvier

Plougonver, le 8 janvier 2015, création d’un collectif pour la zone de Loc Envel : la réunion se déroulera à la salle des Fêtes de Plougonver à 19h00.

S’informer : http://alternatives-projetsminiers.org/

prospection_minière_version_loc-envel-25-12-2014

 

 

« 25 communes concernées mais pas seulement »

 

La société VARISCAN MINES vient d’obtenir un PER (Permis Exclusif de Recherche de Mines) sur 411 km², pour
34 communes (secteur de Mûr-de-Bretagne / Ploeuc-sur-Lié). Cette entreprise a aussi déposé une autre demande de permis autour de Silfiac (56) (5 communes en Côtes d’Armor et 9 dans le Morbihan).

DES RAISONS D’ETRE INQUIETS ?

  • Le traitement du minerai requiert d’importantes quantités d’eau et de produits chimiques toxiques (ex : cyanure) qui se répandent dans le milieu (sols, réseau hydrographique…). La pollution ne s’arrête pas à la fermeture de la mine mais persiste pendant des décennies.

  • Les cours de certains minerais étant très élevés, l’exploitation devient rentable même pour de faibles proportions de minerais (moins de 5g par tonne, par ex.)

S’INFORMER ?

  • Un site internet : http://alternatives-projetsminiers.org/

  • Le collectif MINES DE RIEN a été créé lundi 15 décembre à Cléguérec,
    des réunions se tiendront régulièrement.

  • Un collectif pour le zone de Loc-Envel se créera le 8 janvier 2015 à Plougonver ( salle des fêtes ),
    des réunions et actions en découleront.

DES EMPLOIS POUR LE CENTRE BRETAGNE ? NON !

  • Selon Variscan, la prospection pourrait créer des emplois direct, d’autres induits (plombiers, électriciens…).
    Ces chiffres sont impossibles à prouver et ils n’engagent pas Variscan qui ne se charge pour l’instant que de la phase d’exploration. En général, l’activité minière, de plus en plus mécanisée, crée peu d’emplois locaux.

  • Les compagnies minières font la plupart du temps appel à une main d’œuvre qualifiée et expérimentée dans le domaine, ce qui rend souvent les embauches locales dérisoires. En parallèle, l’activité minière risque de détruire les emplois préexistants dans les secteurs qui se voient directement affectés par les impacts environnementaux : tourisme, agriculture…

DES MINES ? NON ! DÉMINONS.

3 PROJETS, 3 SITES, 1 entreprise sous filiale d’une grosse entreprise australienne :
le kreiz breizh fait grise mine …

UNE ENQUÊTE PUBLIQUE ? NON.

  • Une « consultation du public », qui se déroulait en fait sur internet du 2 au 24 juin 2014, via le site du ministère de l’économie, du redressement productif et du numérique, de la préfecture des Côtes d’Armor, et de la direction régionale de l’environnement, de l’aménagement et du logement.

DES EMPLOIS POUR LE CENTRE BRETAGNE ? NON !

  • Selon Variscan, la prospection pourrait créer des emplois direct, d’autres induits (plombiers, électriciens…).
    Ces chiffres sont impossibles à prouver et ils n’engagent pas Variscan qui ne se charge pour l’instant que de la phase d’exploration. En général, l’activité minière, de plus en plus mécanisée, crée peu d’emplois locaux.

  • Les compagnies minières font la plupart du temps appel à une main d’œuvre qualifiée et expérimentée dans le domaine, ce qui rend souvent les embauches locales dérisoires. En parallèle, l’activité minière risque de détruire les emplois préexistants dans les secteurs qui se voient directement affectés par les impacts environnementaux : tourisme, agriculture… »

13 COMMENTS

Bonjour, laissez ici votre commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.