Réné Vautier s’en est allé…

Tarek Ben Yakhlef, notre ami artiste et rédacteur à 7seizh, avait rencontré René Vautier lors d’un festival de bande dessinée. Il y lui rend un hommage ému.

René Vautier et Tarek Ben Yakhlef, au salon de la BD à Cholet
René Vautier et Tarek Ben Yakhlef, au salon de la BD à Cholet

« C’est avec une grande tristesse que j’ai appris la disparition de ce grand monsieur.

René Vautier était un grand humaniste, un homme pour qui la liberté n’était pas qu’un vain mot mais avant tout un combat permanent, un combat de tous les jours. Il a su utiliser son regard critique et juste pour mener les vrais combats de son siècle mais aussi ceux de ce siècle qui a commencé par une déshumanisation accélérée des rapports sociaux dans la plupart des pays du monde.

C’était aussi un homme drôle avec qui j’avais passé un long week-end lors du second festival de la bande dessinée engagée, à Cholet. Il était venu défendre une BD intitulée Un homme est mort qu’il avait scénarisé mais aussi débattre autour de son film Afrique 50. Nous avions longuement parlé de l’Afrique et du Maghreb, de la Bretagne où je venais tout juste de m’installer…

Kenavo René ! »

25 COMMENTS

Bonjour, laissez ici votre commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.