Brest/Ifremer : le navire océanographique le « Pourquoi Pas » effectuera-t’il son arrêt technique en Pologne ?

Brest, le 23 janvier 2015, par un communiqué, la CGT des Marins s’indigne de l’ annonce faite concernant l’ arrêt technique du navire océanographique le « Pourquoi Pas » qui devrait s’ effectuer dans un chantier polonais au cours du mois de février.

Un ex-président de la république française avait pour slogan :  en France,  » Tout devient possible « , à croire que son actuel successeur le met tout simplement en pratique, malgré la récente visite de son premier ministre, venu à Brest nous vanter les louanges du Pacte d’Avenir pour la Bretagne.

Communiqué de le CGT des Marins :

Le navire Français de recherche océanographique le « POURQUOI  PAS ?» en arrêt technique en Pologne, non ce n’est pas une blague !….

 

 

« Le Syndicat  CGT des Marins du Grand Ouest, avait des échos depuis lundi 19 janvier 2015 que le « POURQUOI PAS ? » navire amiral de l’armement GENAVIR « filiale » sous « l’autorité » de IFREMER  effectuerait son arrêt technique du 9 février 2015 au 15 mars 2015 dans un chantier Polonais, cette mauvaise nouvelle, pour les Chantiers navals Bretons semble confirmée, sauf si la honte et le bon sens l’emportaient.

 

La CGT des Marins du Grand Ouest ne peut accepter cette mauvaise décision de la part d’un armement « national » financé à 100% par le contribuable, 50% pour la Marine Nationale, et, 50% pour la recherche océanographique.

 

Il y a un an, le Gouvernement « lançait » l’idée « du Pacte pour l’Avenir de la Bretagne ». Le 18 décembre 2014, le Premier Ministre et le Ministre de la Défense étaient  sur le port de commerce, ils étaient venus, nous  annoncer rien ou pas grand-chose……par ces heures de travail qui partent en Pologne, cela nous est confirmé, ils étaient venus pour rien ….

 

Il y a un an, la CGT des Marins du Grand Ouest avait par un communiqué souhaité montrer son scepticisme « son attitude de réserve » à l’annonce du Pacte pour l’Avenir de la Bretagne. Ce Pacte pour l’Avenir de la Bretagne  qui avait oublié les marins et les ports, et la réparation navale etc.….

Le Syndicat CGT des Marins du Grand Ouest, demande à ceux qui viennent de décider  cette exportation de travail de revenir sur cette ubuesque décision….. »

Jean-Paul HELLEQUIN

Secrétaire adjoint et Porte parole

8 COMMENTS

  1. l’Etat français est fier de ses « valeurs » qu’il est le premier à ne pas respecter cela ce voit une fois de plus ! ce pays est dirigé par des faux culs de longue date , c’est « faites ce que je dis ne faites pas ce que je fais » .

Bonjour, laissez ici votre commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.