Ecoles, collèges, lycées : évitez la région parisienne ! Une note de l’Académie prévient

academie rennes interdiction voyages scolaire parisDeux semaines après les malheureux événements de Charlie Hebdo et de Vincennes et alors que la situation semble désormais stabilisée, nous cacherait-on la réalité ?

Une note interne de l’académie de Rennes adressée le 22 janvier 2015 aux chefs et directeurs d’Etablissement pourrait nous donner des indications précieuses sur l’état d’alerte des services de l’Etat.

Ainsi, les sorties scolaires des élèves de l’hexagone sont toujours soumises a de fortes restrictions. On apprend que le plan « Vigipirate alerte attentat » dans la région Île-de-France n’est toujours pas levé et les séjours sont strictement encadré, certains modes de transport totalement interdits.

La note insiste ensuite sur les déplacements d’élèves à l’étranger. L’académie insiste  » vous rappelons la nécessité de signaler les déplacements à l’étranger sur la base ARIANE du MAE ».

Mais la nervosité des services de l’Etat prend toute sa dimension dans le dernier paragraphe de la note qui trahit l’inquiétude « En espérant que ces éléments complémentaires vous permettent de maîtriser au mieux le contexte que nous connaissons et en vous rappelant le caractère exceptionnel de ces déplacements, qui doit toujours rester la règle première à appliquer dans les circonstances actuelles, je vous invite à solliciter mes services en tant que de besoin dès lors que vous pouvez avoir, au cas par cas, des interrogations à lever. »

Alors que l’hexagone semble avoir retrouvé le calme, les autorités attendraient-elle de nouveaux attentats ? A moins qu’il ne s’agisse là que d’un moyen de faire perdurer l’effet de solidarité nationale à quelques semaines d’une échéance électorale où la défaite socialiste était annoncée cuisante ?

Madame, Monsieur,

La mise en œuvre du plan « Vigipirate alerte attentat » dans les régions Île-de-France et Picardie a suscité de nombreuses interrogations.

La situation permet aujourd’hui d’apporter certaines formes d’assouplissement concernant les conditions de déplacement en  Île-de-France, soit les académies de Paris, Créteil et Versailles :

1. Les voyages ou séjours transitant par la région Ile-de-France sont possibles dès lors que ces déplacements ne donnent pas lieu à une exposition directe des jeunes sur ce territoire : le recoursaux transports en commun (métros, RER ou bus) de cette région n’est donc pas autorisé.

En revanche, un déplacement collectif par car qui y transiterait sans recourir à l’usage des transports en commun locaux est autorisé. De même, un déplacement ponctuel d’élèves (stage, par exemple) peut être envisagé dès lors qu’il ne mobilise pas les transports en commun précités ;

2. Les accès aux aéroports de cette région, dès lors qu’ils sont directs et répondent aux contraintes de l’alinéa précédent, sont également autorisés.

Pour autant, nous  vous recommandons toujours une forte vigilance quant aux destinations de ces déplacements et vous rappelons la nécessité de signaler les déplacements à l’étranger sur la base ARIANE du MAE.

En espérant que ces éléments complémentaires vous permettent de maîtriser au mieux le contexte que nous connaissons et en vous rappelant le caractère exceptionnel de ces déplacements, qui doit toujours rester la règle première à appliquer dans les circonstances actuelles, je vous invite à solliciter mes services en tant que de besoin dès lors que vous pouvez avoir, au cas par cas, des interrogations à lever.

Je vous remercie de votre compréhension et de votre concours,

Michel Quéré,

Recteur de l’académie de Rennes,

Chancelier des universités.

12 COMMENTS

Bonjour, laissez ici votre commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.