Saint-Herblain et Locoal-Mendon accueilleront la Redadeg 2016

La Redadeg 2016 se déroulera de Saint-Herblain (Loire-Atlantique) à Locoal-Mendon (Morbihan), du 30 avril au 7 mai 2016. Les organisateurs ont dévoilé le nom des deux communes sélectionnées sur les six candidats en lice. Lannion, Plouguerneau, Quimper et Quimperlé n’accueilleront pas cette édition, malgré « de solides arguments ».

Ar redadeg a di da diYezhoù ha sevenadur organisera le départ de la 5e édition Ar redadeg a di da di (la course de maison en maison) à Saint-Herblain près de Nantes, samedi 30 avril 2016, avec le tissu associatif nantais et l’agence culturelle bretonne de Loire-Atlantique (ACB 44). « Le départ de la Redadeg 2016  coïncidera avec l’inauguration des nouveaux locaux de l’association Yezhoù ha sevenadur, sur le site de l’Angevinière, à côté du Sillon de Bretagne, » précise l’association Ar redadeg a di da di.

La Loire-Atlantique, un départ en Bretagne
« Organiser le départ à Saint-Herblain est une manière pour la Redadeg 2016 de mettre en valeur le nouveau Centre culturel breton, et d’attirer l’attention sur le travail de développement de la langue bretonne par les associations en Loire-Atlantique ». L’association souligne « qu’elle ne prend pas position sur le terrain politique mais qu’elle agit. » Partir de Saint-Herblain près de Nantes, « c’est plus qu’un symbole. Cela nous rappelle aussi notre lutte pour la réunification de la Loire-Atlantique à la Bretagne. Une demande qui n’a pas encore abouti et qui nous est chère. » Autre symbole, la première Redadeg était partie de Nantes en 2008 et « chaque année, elle y passe. »

Roñsed-Mor, les hippocampes d’Étel
La Redadeg 2016 privilégie l’arrivée au cœur d’un événement festif « comme à Douarnenez (Finistère) en 2012 et Glomel (Côtes-d’Armor) en 2014. » Le Trophée Roñsed-Mor organisé par le bagad Lokoal-Mendon accueillera l’arrivée de la course pour la langue bretonne à Locoal-Mendon (Morbihan), samedi 7 mai 2016. « Le trophée est organisé depuis 27 ans et l’événement accueille environ 3 000 personnes durant le week-end ». La Redadeg a traversé Locoal-Mendon pour la première fois en 2012. « Des sonneurs ont réveillé le bourg vers 5 h 30 afin de célébrer l’événement, » se souviennent les bénévoles.

Un événement médiatique, économique et culturel
« Ar Redadeg a di da di symbolise la transmission de la langue bretonne à travers les générations et les territoires, » indiquent l’association. La collecte des fonds permet de favoriser la pratique du breton dans la vie sociale et familiale. « La dernière édition de Morlaix (Finistère) à Glomel (Côtes-d’Armor), en 2014, a permis de redistribuer 125 000 € ». Des milliers de personnes ont traversé les cinq départements bretons et ont parcouru près de 1 500 km, nuit et jour, avec un passage de relais à chaque kilomètre. Le témoin, symbole de la langue bretonne, transporte un message gardé secret qui passe de main en main pour être lu uniquement à l’arrivée. « L’événement est à la fois solidaire, sportif, culturel, familial, populaire et festif avec un fort impact médiatique, économique et culturel ».

 

Présentation Ar Redadeg 2016
Premier rang : Jerald Ar Gov (président de la Redadeg), Noellie Auffret (vice-présidente du bagad Roñsed-Mor), Jean-Maurice Majou (maire de Locoal-Mendon), Korin Rotach (Yezhoù ha sevenadur pour Saint-Herblain), Émilie Le Bail (musicienne au bagad Roñsed-Mor). Second rang : Jean-Michel Mahevas (musicien au bagad Roñsed-Mor), Loïc Jade (président de la Redadeg), Lionel Hervé (président du bagad Roñsed-Mor), Gilles Thunet (adjoint à la culture de Locoal-Mendon) – © Ar redadeg a di da di.

14 COMMENTS

  1. Da welet war lec’hienn ar Redadeg : kaset eo bet 125 000 da Ziwan, met dastumet eo bet 171 616 euro etre tout ! Biskoazh kemend all !

    A voir sur le site de la Redadeg : 125 000 euros ont été distribués à Diwan, mais 171 616 euros ont été récoltés en tout ! C’est incroyable !

Bonjour, laissez ici votre commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.