Allée couverte de Coët Correc

P1480779

Cette allée couverte présente la particularité d’être enjambée à son extrémité ouest par les vestiges d’un calvaire en pierres sèches (ardoises) érigé à la fin du XIXe siècle par un certain Mathurin Le Flohic, « agriculteur très pieux ». Des cartes postales du début du XXe siècle représentent l’édicule sous la forme d’un escalier double (à deux rampes opposées) se terminant par une petite plateforme sur laquelle se dresse un massif de pierre surmonté d’une croix. Lors des fouilles archéologiques conduites en 1984-1985, le calvaire fut éventré au-dessus de l’allée couverte. Depuis, il a été remonté mais aux deux tiers de sa hauteur.

Previous articleSLB : En été, l’exploitation ne prend pas de repos !
Next articlePontivy : la Kerlenn Pondi à Budapest ? aidons-les …
Né à Paris au début des années 70, Tarek ne cesse d’explorer de nouveaux horizons à travers l’écrit et l’image. Scénariste, peintre, photographe, rédacteur en chef de Paris Tonkar magazine et auteur du livre de référence sur le graffiti français, Tarek est un artiste polymorphe. Il a écrit près de soixante-dix livres dont certains sont devenus des ouvrages incontournables (Paris Tonkar, la série BD Sir Arthur Benton…), des scénarios pour l’audiovisuel en Europe et aux Etats-Unis (documentaire et fiction) et expose ses peintures dans le monde entier (Paris, Montréal, New York, Zürich, Genève, Budapest…)

Bonjour, laissez ici votre commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.