Déontologie et morale des élus français : la honteuse mascarade

Depuis longtemps déjà, Robert Andris se bat pour dénoncer les abus des élus de la république, notamment en terme de cumul des mandats et des salaires multipliés et auto-optés qui vont avec.

Et les abus sont nombreux, indécents, et le citoyen est de ce fait doublement méprisé, car les élus, en plus de s’en foutre de leurs mandats qu’ils cumulent, continuent de justifier leurs minables magouilles. Quelques exemples dans la mise à jour de sa pétition, qui a reçu plus de 110 000 sur change.org, ci-dessous.

 

DEONTOLOGIE ET MORALE DE NOS ELUS : des exemples en voici …

Natacha Bouchart, (Les Républicains) maire de Calais, Vice-présidente de la région Nord-Pas-de-Calais-Picardie, et sénatrice, tombait sous le coup de la loi sur le non-cumul des mandats.

Elle a donc du démissionner de son mandat de sénatrice et a été remplacée au sénat par son ancien suppléant Jean-François Rapin qui l’a aussitôt (dès le 15 janvier) « embauchée » comme assistante parlementaire.

http://www.publicsenat.fr/lcp/politique/natacha-bouchart-maire-calais-vice-presidente-conseil-regionalet-assistante-parlementa

Voici un exemple scandaleux tout récent de l’utilisation de l’IRFM, cette indemnité de 7100 € brut par mois non imposable perçue par tous les parlementaires, députés et sénateurs … et dont je demande la suppression.

Double scandale, car JF Rapin, (ex suppléant et donc nouveau sénateur), refuse de communiquer le montant du « salaire » et de préciser les termes du contrat. Mais il s’agit là de l’argent public puisé dans l’IRFM et que tout contribuable peut légitimement se demander comment il est utilisé.
Eh bien non, il a décidé qu’il n’avait pas de compte à rendre !

Quant à Mme Bouchart, je retiens ses 2 arguments pour le moins édifiants sur l’idée qu’elle se fait de morale :

  • « A un moment donné si les élus n’ont plus le droit … » sans finir la phrase
    Mais le droit de quoi justement ? de s’arranger entre amis avec l’argent des contribuables ?
Bouchart - Calais
Natacha Bouchart : « à un moment donné, si les élus n’ont plus le droit … »
  • « S’il y avait une contradiction, on l’interdirait »
    Ben voyons, contradiction à quoi ? Rien ne vous choque ?

Ce qui est choquant c’est qu’en plus ce soit légal.

Déontologie et honnêteté on s’assoie dessus.

Ceci est là un bel exemple de l’idée que se font certains élu(e)s de leurs « privilèges ».

CIRCULEZ CITOYENS, Y A RIEN À VOIR

Comme quoi la « nouvelle » loi sur le non cumul des mandats c’est la encore du « foutage de gueule », rien de contraignant pour nos élus mais aussi pour nos dirigeants (voir + loin).

En fait, il aurait fallu limiter, non pas le nombre de mandats, mais la rémunération maximum, tout compris, primes et indemnités, à la quelle peuvent prétendre nos élus et les membres du gouvernement.

Car enfin, que penser de la réponse de la Ministre Marisol Touraine, ministre de la santé, qui cumule les mandats de Ministre et de conseillère générale d’Indre et Loire (2500 €/mois) et qui tente de se justifier par cette phrase :

Marisol Touraine va "même parfois en semaine" dans le département qu'elle "dirige"
Marisol Touraine va « même parfois en semaine » dans le département où elle est conseillère générale

« je suis dans mon département tous les week-ends, il m’arrive même d’y aller en semaine ».

 

En fait, ses 2500 euros gagnés si durement correspondent, n’en doutez pas chers contribuables, aux majorations pour travail le WE, jours fériés ainsi que pendant tous les congés scolaires.
Elle a oublié de mentionner l’absence de prime de pénibilité car ce doit être dur de travailler toute seule dans les bureaux du conseil général car le WE…..ils sont fermés.

http://www.francetvinfo.fr/politique/cumul-des-mandats/video-marisol-touraine-mal-a-l-aise-a-propos-de-son-cumul-des-mandats_734743.html

Même remarque sur le cumul de notre ministre des armées, pardon, de notre ministre de la guerre.
Ben oui, c’est le président et son 1er ministre qui nous le répètent, la France est en guerre.
Bref, tellement occupé qu’il est notre ministre par ses fonctions de commandant en chef qu’il a décidé de cumuler ses fonctions de ministre avec celles de président de la région Bretagne.

 

Alors Jean-Yves, Paris ou Bretagne ? Réponse dans 6 ans ?
Alors Jean-Yves, Paris ou Bretagne ? Réponse dans 6 ans ? (copyright photo « le parisien » … ça ne s’invente pas !)

Nul doute, là aussi, que c’est pour être au plus près de nos sous-marins nucléaires à Brest et non pas pour les 3913,22 € mensuels (tarifs de 2012 qu’il déclarait en janvier 2014) mais plus proches des 7000 € mensuel cette année (montant à vérifier car impossible de le trouver sur le site…)

http://www.hatvp.fr/livraison/dossiers/le-drian-jean-yves-di-gouvernement.pdf

J’allais oublier, ce cumul, bien que contraire à la nouvelle loi, a été approuvé par le président de la république, quel bel exemple encore :

Mais à droite, c’est tout aussi affligeant.
Ainsi, afin de recueillir un maximum de voix pour les primaires, N. Sarkosy, propose de supprimer la loi pourtant tout récente sur le non cumul des mandats.

http://www.bfmtv.com/politique/sarkozy-pret-a-supprimer-la-loi-sur-le-non-cumul-des-mandats-940126.html

Certes, rien de nouveau me direz-vous, car déjà en 2014, N. Sarkosy ne déclarait-il pas :

http://www.francetvinfo.fr/politique/cumul-des-mandats/nicolas-sarkozy-brocarde-le-non-cumul-des-mandats_781647.html

…en interdisant le cumul des mandats, on prend « le risque de créer une Assemblée hors-sol, désincarnée, constituée de spécialistes de la loi coupés des réalités ».

 

et d’enfoncer le clou :

Sarkozy
Sarkozy : le non-cumul éloignerait les politiques des citoyens ; il le dit sérieusement …

« Le non-cumul ne ferait qu’aggraver le fossé qui existe entre les Français et leurs élus ».

Lui aussi, c’est sûr, comme ses « compères » cités plus haut : IL A TOUT COMPRIS.

Sauf qu’aujourd’hui le fossé se creuse de plus en plus, non seulement nos parlementaires et nos dirigeant reflètent de moins en moins le peuple, mais le sentiment d’être incompris se transforme en certitude d’une volonté de ne pas nous entendre.

Je ne m’en suis tenu qu’à quelques exemples, à droite et à gauche, mais n’en doutez pas, c’est pareil de l’extrême droite jusqu’à l’extrême gauche, vérifiez par vous même sur le site de la Haute Autorité pour la Transparence de la Vie Publique :

http://www.hatvp.fr/consulter-les-declarations/

111 000 signataires ce n’est pas rien, mais manifestement ce n’est pas encore assez pour se faire entendre.

Cette pétition, diffusez-là tout autour de vous, dénoncez tous ces avantages scandaleux, tous ses « arrangements douteux » que l’on découvre chaque jour.

Ce ne sont que murmures aujourd’hui mais avec cet outil de liberté d’expression qu’est l’internet, sans récupération ni compromission avec aucun parti ni aucune presse, ce sera bientôt peut-être un grondement que même les plus sourds de nos élus et dirigeants finiront bien par entendre.

http://robandris.blog4ever.com/

 

1 COMMENT

Bonjour, laissez ici votre commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.