Écotaxe, les coulisses d’une victoire, un livre de Frédéric Duval  

Ecotaxe les coulisses d'une victoireAoût 2013. Le portique Ecotaxe de Guiclan tombe sous la colère de paysans, de transporteurs et de salariés bretons. La fronde bretonne débute contre une taxe assimilée à un péage routier par les professionnels. Très vite, Thierry Merret, président de la FDSEA 29 et Christian Troadec deviennent les leaders d’une révolte populaire et spontanée, en apparence. Ce que les Bretons ignorent, c’est que le MEDEF travaille depuis 2008 contre cette taxe discutée depuis plusieurs années. 

30000 personnes à Quimper le 2 novembre 2013 répondent à un appel à mobilisation. Les masses se déplacent, inquiètent pour leur avenir. Les menaces sur l’emploi se font fortes sans savoir très bien d’où elles viennent.
Dans le même temps, des entreprises de l’agro-alimentaire mettent la clé sous la porte par manque d’anticipation des politiques européennes. D’autres ne peuvent survivre aux nouveaux critères d’attribution des subventions de l’Europe. Les salariés laissés sur le carreau viennent alimenter la colère contre une écotaxe prétexte. Et les portiques écotaxe continuent de tomber.

Aujourd’hui, l’Etat réclame 1.3 millions d’euros à quelques agriculteurs et salariés pour la destruction du portique écotaxe de Guiclan. Il est bon de lire cet ouvrage qui nous informe sur l’envers de ce qui fut considéré comme une victoire des Bonnets Rouges. Avec cet ouvrage, on comprend mieux pourquoi la composition du premier Collectif des Bonnets Rouges est restée sinon secrète, pour le moins discrète. Il appartiendra aux lecteurs de se forger un avis sur le degré de manipulation et de complicité, voire de mensonges, des leaders de la fronde mais aussi des élus locaux qui connaissaient les travaux du MEDEF. Écotaxe, les coulisses d’une manipulation des masses ?

Écotaxe, les coulisses d’une victoire

Contrairement à une idée reçue, l’abandon de l’écotaxe en 2014 n’a pas fait perdre de l’argent à l’État, il lui en a fait économiser 1,5 milliard ! C’est ce que révèle ce livre, écrit par Frédéric Duval, l’un des grands spécialistes de cette taxe, qui raconte le combat de la Bretagne pour l’abrogation de l’écotaxe. Symbolisée par le mouvement des Bonnets Rouges, cette révolte de toute une région se soldera par une victoire totale puisque le gouvernement abandonnera le projet initié par Nicolas Sarkozy.

Sans concession, ce livre nous fait découvrir l’expertise et l’argumentation puissante qui ont permis aux Bretons, mobilisés dès 2008, de débattre au plus haut niveau : avec les ministres en charge du dossier mais aussi avec Matignon et Bruxelles. Cet ouvrage permet ainsi de mieux comprendre les tenants et les aboutissants d’une mesure prétendument écologique mais dont les multiples tares se sont révélées rédhibitoires.

L’auteur

Frédéric Duval, délégué général du MEDEF Bretagne, était chargé de la conduite au quotidien du Collectif des acteurs économiques bretons contre l’écotaxe. Il a ainsi été amené, aux côtés de ses présidents, à travailler pendant plus de six années sur le dossier de l’écotaxe. C’est également un marin confirmé (qui a notamment participé à des courses au large en solitaire) et un conférencier spécialisé sur les questions de la dépenses publiques, de dettes publiques et de compétitivité des entreprises.

  • Broché: 176 pages
  • Editeur : MAREUIL EDITIONS (11 mars 2016)
  • Collection : SOCIETE
  • Langue : Français
  • ISBN-10: 2372540297
  • ISBN-13: 978-2372540292
  • Dimensions du produit: 21 x 1,5 x 11 cm
  • Prix : 17 euros
Publicités

1 COMMENT

Bonjour, laissez ici votre commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.