Gens de Mer : « le juge, par son choix, a sacrifié les « Gens de Mer » et les 103 salariés au profit des créanciers

Brest, jeudi 30 juin 2016, le juge du Tribunal de Grande instance de Paris a annoncé son choix pour la reprise des Hôtels-restaurants des Gens de Mer

Communiqué de la CGT des Marins du Grand Ouest

« Le juge, par son choix, a sacrifié le devenir des Hôtels-Restaurants et celui des 103 salariés au profit des créanciers « 

 

Le souhait du Syndicat  CGT des Marins du Grand Ouest était que soit retenu par le juge le repreneur assurant les meilleurs  investissements sociaux et économiques. Pour le Syndicat CGT des Marins du Grand Ouest ce Groupe était l’ABEILLE (un Groupe Familial)  qui avait un projet industriel chiffré avec des investissements de l’ordre  3,5 M€ sur la poursuite d’une chaîne hôtelière, et le développement d’une restauration sur les produits de la mer. L’ABEILLE supprimait  13 postes dont le siège parisien et les directeurs des sites sauf celui de Lorient qui est associé à la cogestion du site. Pour Le Syndicat CGT des Marins du Grand Ouest, ce repreneur nous paraissait le plus sérieux, il annonçait une restructuration sur du long terme, et  assurait le devenir des 90 salariés,  l’ambition sur du long terme était affichée (la voix du Nord du 29 juin 2016).

 

Le Groupe  retenu est DOCTE GESTIO il présente une offre avec la reprise de  tous les sites cependant  les salariés de Marseille sont les premiers sacrifiés.Leur  projet n’indique rien en terme de projet industriel, le seul investissement concerne les travaux de mise aux normes du site du Havre pour une valeur d’environs 300 mille Euros alors qu’il en faudrait le double, et le remboursement des créances.  Même si la reprise du personnel est actée, nous nous méfions de ce repreneur ! La CGT des Marins du Grand Ouest, a une pensée pour les 103 salariés. Le Groupe DOCTE GESTIO était soutenu par la Direction et le Conseil d’Administration de l’Association pour la Gestion des Institutions Sociales Maritimes(AGISM), ceci aurait dû interpeller le juge!!!!

 

Le Syndicat CGT des Marins du Grand Ouest attendait avec impatience le délibéré du 30 juin 2016, par ce choix le juge blanchi les dirigeants de l’AGISM, et tous les coresponsables de ce naufrage.

 

Le seul objectif du Syndicat CGT des Marins du Grand Ouest restera de tout  mettre en œuvre pour les salariés si ces derniers le souhaitent, et pour  l’activité.  Une fois les créanciers réglés, les  salariés ne devront  pas se retrouver sans une solution digne, après le paiement des factures, ils ne doivent pas payer les scandaleuses, et ubuesques dérives et incompétences de l’AGISM et de ses coresponsables.C’est pourquoi, le Syndicat CGT des Marins du Grand Ouest demande que l’Etablissement National des Invalides de la Marine (ENIM), la Direction des Affaires Maritimes et le Ministère des transports soient responsabilisés le moment venu, car ne soyons pas dupes, rendez-vous dans un an pour faire le bilan social et industriel de ce choix !!

                                                                                                                                    

 

Jean-Paul HELLEQUIN

Secrétaire Général Adjoint et Porte parole

CGT des Marins du Grand Ouest

 

 

Publicités

6 COMMENTS

Bonjour, laissez ici votre commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.