Carhaix : l’ADEME retient le projet de Suez pour la création d’une unité de production d’énergie renouvelable

Carhaix, mardi 3 janvier 2017,

Depuis 1994, SUEZ exploite l’unité de valorisation énergétique à Carhaix (Finistère) pour le compte du Sircob (syndicat de traitement des déchets du secteur de Carhaix). 30 000 tonnes de déchets par an y sont valorisés. Depuis septembre 2016, l’énergie produite par cette unité alimente un réseau de chaleur qui permet à la toute nouvelle usine de déshydratation de lait du Groupe Synutra (Chine), de couvrir 1/3 de ses besoins énergétiques en énergie verte.

© RivaCom

Après cette première réalisation, avec l’appui de différents partenaires, collectivité et industriel, SUEZ a conçu un projet complémentaire de fourniture d’énergie verte pour contribuer à la transition écologique locale. Ce projet fait partie des trois projets retenus par l’ADEME (l’Agence De l’Environnement et de la Maîtrise de l’Energie) dans le cadre de l’appel à projets national Energie CSR et dont les résultats ont été annoncés par Madame la Ministre de l’Environnement, de l’Energie et de la Mer, Ségolène Royal le 19 décembre 2016.

SUEZ propose la construction d’une nouvelle unité de production d’énergie renouvelable « nouvelle génération », l’une de ses nouvelles unités de production d’énergie verte appelée BioSynErgy, afin de valoriser l’énergie des déchets par une filière alternative de valorisation de biomasse et de combustible solide de récupération (CSR) [1]).

Cette énergie sera produite par la valorisation de combustible solide de récupération (CSR).

Ce nouveau site, qui représente un investissement de 30 M€, permettra d’alimenter un second réseau de chaleur pour la future usine UHT prévue par le groupe Synutra à l’horizon 2020. Grâce à cette installation, la totalité des besoins énergétiques de la nouvelle unité Synutra seront couverts en énergie verte.

Le combustible solide de récupération sera issu du recyclage de matériaux à fort pouvoir énergétique contenus dans les déchets. Préparé majoritairement sur l’écopole de SUEZ à Gueltas (Morbihan), ce CSR, ainsi affiné, sera ensuite valorisé à Carhaix.

En étant à l’écoute des projets de développement de la collectivité, en collaborant étroitement avec l’écosystème local et un industriel majeur pour ce territoire, en imaginant des synergies entre des outils préexistants et de nouvelles installations, SUEZ a identifié la possibilité de contribuer, par la fourniture d’énergie verte, à l’installation de serres maraîchères à Carhaix. SUEZ présente ainsi un projet potentiellement structurant pour le territoire, qui combine production d’énergie verte et création d’emplois. En effet, l’installation de serres maraichères pourrait générer 150 emplois locaux, ajoutés aux 250 annoncés par Synutra pour sa seconde usine et aux 250 emplois créés par sa première usine.

Grâce à ce projet, dont la validation reste soumise au comité d’investissement de SUEZ, d’ici 2020, la transition énergétique et la croissance verte prendront tout leur sens en centre Bretagne.

A propos de SUEZ

Nous sommes à l’aube de la révolution de la ressource. Face à l’augmentation de la population mondiale, l’urbanisation croissante et la raréfaction des ressources naturelles, sécuriser, optimiser et valoriser les ressources est indispensable pour notre avenir. SUEZ (Paris SEV, Bruxelles : SEVB) alimente 92 millions de personnes en eau potable, 65 millions en services d’assainissement, assure la collecte des déchets de près de 50 millions de personnes, valorise 14 millions de tonnes de déchets par an et produit 5 138 GWh d’énergie locale et renouvelable. Avec 80 990 collaborateurs, SUEZ présent sur les cinq continents est un acteur clé de l’économie circulaire pour la gestion durable des ressources. En 2015, SUEZ a réalisé un chiffre d’affaires de 15,1 milliards d’euros.


[1] Un combustible solide de récupération (CSR) est un combustible sec et propre, produit à partir de déchets n’ayant pu être triés et recyclés. Les déchets utilisés pour fabriquer du CSR sont des refus de déchets industriels ou ménagers composés principalement de bois, plastiques, papiers et cartons. La production de CSR à partir des refus de tri permet de valoriser jusqu’à 98% de déchets ménagers ou industriels. Le CSR produit est ensuite utilisé dans des installations industrielles, telles que les cimenteries fortement consommatrices d’énergie.

 

Bonjour, laissez ici votre commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.