Notre-Dame-des-Landes : Enfin !

Notre-Dame-des-Landes, mercredi 17 janvier 2018, suite à la déclaration d’abandon du projet de construction de l’aéroport de Notre-Dame-des-Landes, l’association Natur-Action salue « la sage et courageuse décision ».

Communiqué de presse Natur-Action

Enfin !

Après plus de 50 années à tergiverser sur un projet conçu pour le Concorde triomphant, le gouvernement d’Edouard Philippe vient de
trancher.

Il a pris la sage et courageuse décision d’abandonner définitivement le projet d’aéroport de Notre dame des landes.
Il ne s’agit pas d’une prise de position politique de notre part mais d’un constat: celui de l’échec des 2 précédents Présidents.

Face aux mensonges répétés encore ce jour, des élus locaux expliquant qu’il n’existait aucune alternative au projet et que le
Grand Ouest tomberait dans le néant, l’oubli, la régression, etc…
le premier ministre a souligné et retenu la solution d’agrandissement de l’aéroport de Nantes.

En évoquant un rééquilibrage de la fréquentation avec celui de Rennes, tout en développant le nombre de TGV au départ des deux villes vers Paris, il comprend, comme l’ont montré de nombreuses études, que l’aéroport actuel est loin d’être saturé.

Nous saluons la décision claire, nette et précise, sans ambiguïté. Le gouvernement restituera les terres confisquées (expropriations) aux agriculteurs qui le souhaitent et permettra à de nouveaux projets proches de la nature de voir le jour, ou de pérenniser des expériences actuelles.

En tout état de cause, l’état et les collectivités ne resteront pas propriétaires des terres qui seront restituées à l’agriculture. La
déclaration d’utilité publique tombera dans les oubliettes et les méandres de l’histoire le 8 février prochain.

Il s’agit d’une victoire collective, de toutes les oppositions au projet démagogique et pharaonique digne d’un autre temps:
Agriculteurs, habitants de Notre-dame des landes, écologistes, associations, zadistes, élus, entrepreneurs, citoyens…

Nous étions des dizaines de milliers à refuser cet aéroport, de toutes opinions, de tous bords, de toutes générations.
Dès 2006, Natur-Action rejoignait la «coordination anti aéroport» et prenait clairement et activement position contre ce projet.

Ce projet était très loin de l’intérêt général souvent asséné, quand on sait que moins d’un français sur deux prend l’avion au
moins une fois dans sa vie, que moins de 11% le prend plus d’une fois et seulement 1% régulièrement.

 

Bonjour, laissez ici votre commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.