Réunification : Bretagne Réunie a eu, ce lundi 5 mars, un entretien constructif avec Mme la députée BRUNET élue dans la 3ème circonscription de Loire-Atlantique.

Bretagne réunie a fait part de ses arguments en faveur de la réunification de la Bretagne et a évoqué les diverses solutions pour y parvenir :

–          Poursuite de la réforme territoriale par le bais du droit d’option envisageable du fait de la collecte de 52000 signatures

–          Dépôt d’un projet de loi redécoupant le nord/ouest de la France motivé du fait que 3 de ses régions ont fait l’objet d’un statu quo les réduisant à des micro régions.

Bretagne Réunie a insisté sur le manque de visibilité de la région des PDL et des conséquences négatives sur le développement de l’Anjou et de la Vendée et de ses autres départements.

Elle a mis en avant les atouts de la réunification qui feraient de la Bretagne une région forte à l’instar des nouvelles régions créées lors de la refonte territoriale.

Madame BRUNET n’a pas été insensible à ces arguments et partage cette vision.

Si le retour de la Loire Atlantique en Bretagne lui semblait être une évidence pour autant, elle s’est attachée à connaitre la position de Bretagne Réunie sur le devenir des autres départements des PDL.

Madame la députée BRUNET consciente qu’une région a nécessairement besoin d’une image positive a véritablement l’envie d’être une actrice de la réorganisation du nord/ouest de la France, et par conséquent, elle s’est proposée d’engager un débat au sein du groupe des députées LREM de Loire-Atlantique pour ensuite prendre des initiatives parlementaires.

Mme BRUNET s‘est aussi engagée à maintenir un contact avec Bretagne Réunie, notamment dès la fin de la semaine après une rencontre avec les parlementaires 44 programmée en fin de semaine.

En conclusion cet entretien a été extrêmement positif et prometteur.

Publicités

Bonjour, laissez ici votre commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.