Solitaire du Figaro-Erwan Tabarly : La 16e, la bonne ?

Lundi 20 août 2018, Présent sur le circuit des Figaro depuis 2010, Erwan Tabarly est aujourd’hui, assurément, l’un des marins les plus expérimentés sur le support. L’un des plus titrés aussi. Sauf que voilà, il y a cette fameuse Solitaire du Figaro qui continue de lui résister. Mais si la 16e était la bonne ?  C’est en tous les cas ce qu’espère le skipper d’Armor-Lux qui a montré sur les épreuves d’avant-saison qu’il était toujours parfaitement dans le match et totalement en mesure d’inscrire son nom tout en haut de l’affiche. Bien sûr, il lui faudra trouver ce « fameux » petit truc en plus qui lui a fait défaut jusqu’ici, mais il y a fort à parier que la petite frustration vécue lors de la dernière édition (une avarie dans la première étape qui a ruiné ses chances de victoire d’entrée de jeu) puisse être un des éléments, si non déclencheurs, au moins stimulants.

© Alexis Courcoux

Depuis 2010, Erwan Tabarly n’a manqué que deux éditions de la Solitaire du Figaro (2007 et 2015) et rares sont les fois où il n’a pas terminé dans le Top 10 (2000, 2001 et 2017). Dans ce contexte, il va sans dire que l’épreuve, il la connait sur le bout des doigts. Pourtant, jamais il n’a encore réussi à l’accrocher à son palmarès. Alors certes, un premier pas a été franchi il y a deux ans, avec une première victoire d’étape, mais qu’est-ce qui fait que la course lui résiste encore ? Telle est la question à laquelle le Fouesnantais compte bien répondre cette année en parvenant à se hisser sur la plus haute marche du podium. « Mon envie est toujours intacte et mon objectif inchangé. C’est vrai que jusqu’ici, il m’a manqué ce petit truc en plus pour faire la différence et ne pas me contenter d’être « le mec toujours bien placé ». Je vais tâcher, cette fois, d’être un peu plus agressif dans mes choix et d’essayer de nouvelles choses. En attendant, je suis vraiment content d’être à nouveau là cette année et j’espère vraiment remporter cette dernière édition de la course en Figaro 2 », explique le skipper d’Armor-Lux qui a tous les atouts dans son jeu pour atteindre son objectif, ainsi qu’il l’a encore montré sur les régates d’avant-saison en terminant notamment 2e de la grande course de la Solo Maitre CoQ et 4e de celle de la Le Havre Allmer Cup. « Ça a été pour moi deux belles courses de préparation et cela me donne naturellement de la confiance, et puis je suis en super forme après un bon break sur le support », indique Erwan qui avait fait le choix de laisser son bateau au Havre après sa dernière course, misant sur expérience et sa fraîcheur pour faire la différence. « En plus de ça, je suis stimulé par le goût un peu amer que m’a laissé la dernière édition car j’ai dû abandonner pour la première fois de ma carrière une étape à la suite d’une avarie (la casse d’une barre de flèche, ndlr) », se souvient le navigateur qui avait alors pris un méchant (rédhibitoire même) plomb dans l’aile au classement général malgré de belles manches ensuite. « Je vais tout donner et ne pas oublier qu’une Solitaire, ça peut aussi se jouer sur un seul bon coup. C’est vraiment une course où il n’y a aucune règle ».

Le Havre, des bons souvenirs

« Je suis souvent venu régater au Havre et ma victoire dans la Le Havre Allmer Cup 2012 reste un très bon souvenir. La baie de Seine est un plan d’eau particulier, avec généralement beaucoup de mer. En effet, même sans énormément de vent, le plan d’eau peut être très agité et très cassant, notamment à cause des courants. Ce n’est vraiment pas un site évident mais je l’apprécie justement parce qu’il est très technique. J’aime d’ailleurs naviguer en Manche d’une manière générale. La première étape de la Solitaire promet des tonnes de choses à faire. Ce ne sera pas des bords tout droit, c’est certain. Au contraire, il va y avoir du rythme et du jeu avec des renverses de courants mais aussi des effets de sites à gérer. D’emblée, on va entrer dans le vif du sujet. »

Publicités

Bonjour, laissez ici votre commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.