NDDL-ZAD : retour sur les chantiers de solidarité avec les inculpés et appel de la mise en détention de F. et Greg

Dimanche 3 février 2019, En ce beau dimanche ensoleillé, environ 250 personnes se sont rendues à la zad pour manifester leur solidarité avec les cinq inculpés du 22 janvier. Sept chantiers se sont tenus simultanément, à la fois pour le maintien des activités de nos camarades de lutte enfermés ou interdits de territoire, et les soutenir par des gestes attentionnés.

Le mouvement a encore démontré aujourd’hui l’importance pour nous tous du soin porté les uns aux autres après avoir traversé ensemble ces années de lutte. Des personnes de toutes les composantes (COPAIN, Naturalistes en lutte, quelques soignantes, NDDL Poursuivre ensemble et habitants de la zad), des environs et parfois même de loin étaient présentes, dans  une ambiance chaleureuse.
La tentative de division et de création de figures-repoussoirs opérée par le Parquet et sa communication ont donc manqué leur cible : c’est toute une communauté de lutte qui réagit par la parole et par le geste. Une communauté de lutte touchée et en colère, parce que jeudi dernier, la cour d’appel de Rennes a refusé de rendre à Ben sa liberté, mettant ainsi fortement en danger ses projets ici, et le séparant de sa fille et de ses proches.

Mardi prochain, à partir de 9h, cette même cour d’appel jugera les appels de mise en détention de F. et Greg, eux aussi  embastillés sur les bases d’un dossier reposant uniquement sur les affirmations d’un plaignant qui reconnaît avoir porté à Greg des coups de hache… Celui-ci, grièvement blessé, avait dû être immédiatement opéré aux urgences. Ce serait donc un incroyable retournement de situation que des maintiens en détention soient prononcés ce mardi, dans un dossier dont la constitution montre pour l’instant le parti pris unilatéral du parquet.

D’ores et déjà, nous réfléchissons ensemble aux prochaines mobilisations, et le comité de soutien se renforce.

Bonjour, laissez ici votre commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.