Du mouvement dans les classements à mi-parcours du Spi Ouest-France Destination Morbihan 2019

Samedi 20 avril 2019,Comme annoncé hier, le vent a fait son apparition au Spi Ouest-France Destination Morbihan 2019, de quoi ravir les Mach 6.5 et les Open 7.50 qui ont pu profiter de leurs engins planants sur leur terrain de jeu favori. Quatre manches ont été lancées sous un soleil radieux et dans un vent entre 12 et 15 nœuds, est à sud-est, pour les deux séries.

Crédit photo : Célia Delfault

Les conditions ont permis à Yves le Blevec (Actual) de prendre la tête de la flotte des Mach 6.5. Très régulier depuis le début de la régate, il s’adjuge la première place au général provisoire devant Yannick le Clech (L’Ankou). Les jours se suivent et se ressemblent pour l’équipage deL’Ankou qui écope une nouvelle fois d’une disqualification. Cette pénalité les empêche de se hisser sur la plus haute marche malgré deux victoires aujourd’hui.

En troisième position, on retrouve Manu Guédon (West Paysages – Le Carré 56), qui maintient le cap face à une concurrence très remontée. Un seul point sépare les trois premiers du classement, les jours à venir promettent d’être engagés.

La plus belle remontée du jour revient à Mathieu Jones (Alternative Sailing). En difficulté hier, le team au six victoires en Mach 6.5 au Spi a repris du poil de la bête. Avec deux victoires aux deux premières manches du jour, ils remontent à la quatrième place du classement. A quelques encablures, Renaud Mary (Chez Jaouen) se défend comme un lion et reprend la main sur Yann Masse (Machsimus).
Isabelle Joschke (MACSF) conserve la septième place. Après deux ans d’absence et sans s’être entraînée en amont, Isabelle démontre sa connaissance de ce sportboat qu’elle apprécie particulièrement. Jérôme Outin (MicMach) réalise une journée en demi-teinte et prend la huitième position du classement provisoire.
Malgré deux manches non courues, Yves Pelpel (Sharp) tient bon face à Camille Manrique(Exocet). Malheureusement, cette dernière prend un départ prématuré à la cinquième manche, qui la pénalise sévèrement et la relègue en fond de classement.

Antoine Gautier (Open Game) tient toujours le leadership en Open 7.50. En forme depuis le début de la régate, il domine la flotte et s’impose sur deux des quatre manches du jour. Les deux autres manches reviennent à Nicolas Groleau (Bretagne Télécom). Ces deux victoires lui permettent une belle remontée à la deuxième place du podium provisoire et lui donnent quelques points d’avance sur Erwan le Roux (Le Britannia). Le coureur au large, qui reprend ses marques sur l’Open 7.50, réalise une belle journée et fera évidemment partie des équipages à surveiller dans les jours à venir.
La journée a été plus compliquée pour Xavier Dagault (SEPOP – Incidence) qui tombe du podium. Il tient tout de même bon face à Julien Bourgeois (Le Kermancy) qui maintient sa place de cinquième grâce à des choix judicieux sur deux manches. Mathieu Leys (Qualiconfort – Le Bar Tab’) creuse l’écart avec ses concurrents directs et compte bien continuer à améliorer ses performances dans les deux jours de course à venir.
Le dernier venu de la bande, Benoît Catry (Open Beer) a vécu une journée en dent de scie. Encore en pleine prise en main de son sportboat, il ne démérite pas et réalise une belle performance à la troisième manche du jour, ce qui lui permet de se maintenir en septième position au classement provisoire.
Daniel Poisson (Open Your Eyes) reprend quelques points sur Dominique Goubault (Trez Open) et remonte d’une place au général provisoire.

Les conditions de dimanche, prévues pour être assez légères, promettent de donner du fil à retordre aux équipages et de voir une nouvelle fois les classements chamboulés.

Ils ont dit :

Isabelle Joschke – MACSF : « Nous avons passé une belle journée bien instructive. Il y avait plus d’air, c’était donc plus sollicitant au niveau des manœuvres et nous en avons profité pour travailler sur les départs. Notre coordination est bonne et notre tacticienne, Cécile Andrieu, a bien géré. Nous sommes en pleine progression. L’ambiance à bord est excellente même si l’équipage (de l’avant vers l’arrière : Sigrid Longeau, Marie-Lucie Godel, Céline Devaux, Cécile Andrieu, Isabelle Joschke) a été constitué très récemment. C’est une découverte pour nous car nous n’avions pas toutes déjà navigué ensemble. Pour ma part, je suis ravie de retrouver le circuit Mach 6.5 et le Spi. La flotte a évolué, c’est hyper chouette. Le niveau a beaucoup augmenté en deux ans, il y a encore plus de régatiers de haut niveau. Ce n’est pas forcément facile pour nous mais le jeu est encore plus sympa et stimulant! « .

Mathieu Leys – Qualiconfort – Le Bar Tab’ : « La journée a été vraiment sympa! Nous avons mieux navigué qu’hier et nous en sommes contents. Nous nous sommes améliorés au fur et à mesure des manches, à nous maintenant d’être plus réguliers. Notre objectif c’est de faire le mieux possible, mais nous aimerions bien terminer à la quatrième ou cinquième place. Cela ne va pas être simple car il y a beaucoup de jeu et d’engagement dans la flotte. Cette dernière est très compacte et ça redistribue tout le temps sur le plan d’eau. Nous sommes contents de naviguer à la Trinité-sur-Mer, qui est notre port d’adoption, nous qui sommes tous Brestois. Malheureusement, nous naviguons peu avec notre Open 7.50 dans le Finistère, et c’est toujours un plaisir d’être ici. Les infrastructures sont adaptées, la SNT nous accueille toujours de façon très agréable et tous les autres bateaux sont basés ici. Dans l’équipage, il y a Guillaume, mon frère, Stéphane Amiot, Jean-Baptiste Perron et Hervé Lalanne. Je navigue avec Guillaume et Stéphane depuis mes débuts en Open 7.50, il y a quatre ans. Jean-Baptiste et Hervé connaissent également le sportboat mais de toute façon, ce que nous privilégions, c’est la bonne entente et l’esprit de camaraderie. ».

Site Open Mach
Facebook Open Mach

Bonjour, laissez ici votre commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.