ZAD-NDDL : le 8 mai « soulèvements de la terre » journée sur l’écologie à la bergerie des 100 noms – Liminbout

NDDL, mercredi 8 mai 2019, Balade botanique anticipatrice post-apocalyptique : à quoi ressemblerait la zad à 4 degrés de plus ?, une rencontre autour de la recomposition des mondes avec l’auteur de bd Alessandro Pignocchi, des réflexions sur les manières dont les pratiques paysannes sur la zad répondent aux enjeux climatiques, un débat sur les manières de  rejoindre les marches climatiques en cours…

Programme complet et appel ci-dessous :

Les soulèvements de la terre !

JOURNÉE DE RÉFLEXION SUR L’ECOLOGIE À LA ZAD DE NOTRE-DAME-DES-LANDES

MERCREDI 8 MAI, À PARTIR DE 10H, À LA BERGERIE DES 100 NOMS, DANS LE
HAMEAU DU LIMINBOUT, NOTRE-DAME-DES-LANDES

programme et affiche : https://zad.nadir.org/spip.php?article6493

La bibliothèque du Taslu vous invite le mercredi 8 mai à venir participer à une journée de réflexion sur l’écologie (programme ci-dessous), où il s’agira à la fois de se rendre compte des implications concrètes, matérielles, que peuvent avoir les bouleversements climatiques sur les territoires que nous habitons et sur nos vies, et également de penser les luttes et conflits nécessaires pour prendre à bras le corps la question écologique.

 

Les soulèvements de la Terre peuvent être vus comme une révolte géologique et climatique contre ce que le capital impose au vivant. Les discours apocalyptiques ont de l’écho ; la catastrophe n’est plus à venir mais en cours, présente partout pour qui veut bien percevoir et écouter l’effondrement de la diversité des formes de vie.
Pourtant, devant l’ampleur du désastre amorcé, la résignation, le sentiment d’impuissance ou une indifférence passive semblent régner, même si çà et là, des gilets jaunes aux marches de jeunes pour le climat, des résistances contre les grands projets inutiles au désir de prendre soin de ce qui nous entoure, des gestes, des sursauts, des éclairs, dessinent les chemins d’une vie bonne.

L’écologie est une des clefs pour faire advenir la nécessité d’un changement profond de paradigme plutôt qu’une manière de s’en
remettre toujours plus à l’État ou à la technologie pour retarder la catastrophe.

Il y a urgence à ériger un futur désirable qui ne soit ni celui proposé par les transhumanistes, ni celui d’un monde toujours plus contrôlé
et optimisé, ni enfin celui inégalitaire où une minorité de favorisés continue à vivre hors du terrestre aux dépens de tous.
Si la zad de Nddl a suscité un grand enthousiasme, ce n’es t pas seulement parce qu’elle a mené une lutte victorieuse contre les
infrastructures du désastre et la dégradation du vivant. C’est également qu’elle exprime une possibilité utopique et joyeuse d’un autre mode de vie, grâce à son rapport ancré au territoire et à sa façon d’y déployer des communs.

Pour prolonger cette double perspective, le Taslu vous invite à venir nombreux dès 10h, mercredi 8 mai à la zad.
Cette journée s’inscrit dans le cadre du cycle Les soulèvements de la terre, qui se déroulera tout le long du mois de mai à Rennes :
https://expansive.info/Les-soulevements-de-la-Terre-cycle-de-reflexion-sur-l-ecol ogie-153 2

AU PROGRAMME :

10h
Réflexions autour de la forêt
– Quelques considérations sur le réchauffement climatique en cours et
ses répercussions sur les écosystèmes forestiers.
– Sortir de l’exploitation du vivant et arpenter d’autres
imaginaires que la sacralisation : la forêt en exemple.

Avec Michel et Clément, membres d’Abrakadabois (groupe de bûcherons,
charpentiers, élagueurs, ingénieurs forestiers, sur la zad).

12h
L’avis du sol : un atout contre le réchauffement et les aléas
climatiques.
Avec Xavier, habitant de la zad, ancien agriculteur.

Repas
Amenez votre pique-nique !

14h
Balade botanique anticipatrice post-apocalyptique : à quoi
ressemblerait la zad à 4 degrés de plus ?
Avec Jean-Marie, naturaliste en lutte.

16h30
La recomposition des mondes (Seuil, 2019) avec Alessandro Pignocchi,
auteur de BD
Présentation de sa nouvelle BD avec tout particulièrement un accent
mis sur sa vision de la zad comme un territoire où vise à être dépassée
la séparation entre nature et culture.

16h30
Sauvons les terres et le climat !
– Quels impacts du réchauffement climatique sur nos pratiques
agricoles ? – Lutte foncière à la zad et ailleurs : arracher des
terres agricoles communes pour les préserver durablement e t y fair e vivre
un autre type d’agriculture

Avec Cécile, éleveuse de brebis sur la zad et technicienne à
Patur’ajuste, réseau pour la valorisation des végétations
naturelles par l’élevage, et Thomas Rabu, éleveur de brebis, paysan boulanger à
Varades (44), et membre du réseau Paysans de nature.

18h30
Que faire ? Face à l’ampleur du désastre écologique, comment et où
trouver la force d’agir et ne pas se laisser submerger par un
sentiment d’impuissance ?
– Histoire des camps climat des années 2000 par Isabelle Frémaux et
John Jordan
– Marche pour le climat : quelles ambitions ? Quelles perspectives ?
Comment et depuis où s’y impliquer ?

21h
Repas
22h
Rite autour de la forêt de Rohanne

Bonjour, laissez ici votre commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.