Néovia : encore un scandale social dans une entreprise en pleine santé

Jeudi 27 juin 2019, Communiqué de la fédération du Morbihan de l’UDB.

Face à de nouveaux licenciements dans une entreprise dégageant pourtant de larges bénéfices, la fédération UDB du Morbihan se doit d’apporter son soutien aux 127 salariés de Néovia en voie d’être licenciés.

Suite à son rachat récent par le géant américain Archer Daniels Midlands (AMD), l’incompréhension est de mise face à ce plan de restructuration alors que l’entreprise a dégagé pas moins de 116 millions d’euros de bénéfices et a reçu des subventions publiques de plusieurs millions d’euros pour un laboratoire d’analyse à Saint-Nolff et la maison de l’innovation « WE NOV » à Vannes.

Dans de telles circonstances, il est inqualifiable d’accepter le licenciement de 127 personnes, la plupart à Saint-Nolff, pour les délocaliser sur des filières où le coût de la main d’œuvre est plus faible notamment en Pologne. La concurrence déloyale faite en raison de l’écart de salaire, de règles de protection sociale et environnementale engendre systématiquement du chômage, des déficits publics dans les États qui l’acceptent et des profits plus grands pour le capitalisme sans frontière. La réduction de ces déficits implique l’augmentation des impôts, des cotisations sociales et la détérioration des services publics visibles dans les hôpitaux, EPAD, etc. Il faut mettre fin à cette aberration.
L’UDB 56 est d’autant plus surprise du silence des élu.e.s qu’AMD n’est pas à son premier coup d’essai avec notamment la reprise de l’usine allemande « Wild » en 2014. C’est le bien des salariés ainsi que la perte d’un savoir-faire qui est en jeu.

Le bureau de l’UDB Mor-Bihan

Bonjour, laissez ici votre commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.