Pour MOR GLAZ, la Capitaine « Carola RACKETE » a agi dans le strict respect du droit international de la Mer.

Brest, dimanche 30 juin 2019,Les personnes qui fuient la guerre, la misère, les changements climatiques voire les trois à la fois sont-elles devenues des terroristes, des indésirables, ou alors est-ce le cours normal des choses. Depuis toujours des populations, des peuples se déplacent parce-que certains endroits dans le monde ne sont plus « acceptables » « vivables » pour de nombreuses raisons ?
Le navire « SEA-WATH3 » navigant sous pavillon Néerlandais commandé par la Capitaine « Carola RACKETE » vient de mettre la pige aux dirigeants des pays d’Europe qui traitent les Migrants tel du bétail avec un certain mépris !

Capitaine « Carola RACKETE » Madame, bravo pour votre bravoure, vous êtes une grande Capitaine (un grand officier hors norme), vous êtes gonflée et cela manque ! La décision que vous avez prise (certainement un peu seule en Capitaine responsable) de rentrer de force à quai pour déposer des personnes en danger vous honore « vous êtes une Capitaine courageuse et respectable ». Capitaine vous venez de sauver de pauvres gens qui fuyaient, soit la guerre, la misère, les conditions climatiques, les trois à la fois peut-être même, nous vous saluons pour cet acte courageux.

L’Association MOR GLAZ a toujours eu une position claire concernant le sauvetage des migrants, soyez courageuse jusqu’au bout. Les Gens de Mer devraient tous vous soutenir pour cet acte de bravoure !
Vous venez, vous Capitaine d’un navire de montrer votre volonté, votre courage, une détermination face à celles et ceux qui n’en ont que peu ou pas, vous étiez responsable des personnes qui se trouvaient à votre bord, vous venez de les sauver, votre Équipage peut être fier de vous.
-« Un acte de guerre » comment le Ministre Italien de l’Intérieur peut-il tenir de tels propos, pour un tel acte de bravoure ? Ce mot guerre ne doit pas être galvaudé ou mal utilisé surtout à ces niveaux !
Pour l’association MOR GLAZ la Capitaine « Carola RACKETE » a agi dans le strict respect du droit international de la Mer. Elle a sauvé des personnes en détresse et les a amenées dans un port sûr.

Pour l’association MOR GLAZ, il faut regarder de très près pour savoir qui enfreint la loi et qui ne fait que son devoir dans cette situation dramatique des migrants. Un Capitaine de navire digne de ce grade et de ses responsabilités doit secourir les personnes en détresse et les ramener au plus vite dans le port le plus sûr. Merci Capitaine, respect, vous avez rempli votre mission de Capitaine de navire, respecté la déontologie, venir en aide à toute personne en difficultés !

Pour l’association MOR GLAZ
Le Président Jean-Paul HELLEQUIN
WWW.MORGLAZ.ORG

1 COMMENT

  1. « Carola Rackete à osé défier un gouvernement qui défend les principes élémentaires de souveraineté d’un État démocratique. Elle bafoue ainsi notre honneur, l’honneur perdu de l’Europe »

    Ayant pris la décision de forcer l’entrée dans les eaux territoriales italiennes pour pouvoir faire débarquer les migrants illégaux qui transportés à son bord, Carola Rackete, capitaine du Sea Watch, a été arrêtée dès son arrivée à Lampedusa. Cette provocation du commandant de bord était motivée par seul l’envie de « faire le show », provoquer, défier l’état de droit Italien, ses lois et son gouvernement démocratiquement élu.

    Carola Rackete a osé défier un gouvernement qui défend les principes élémentaires de volonté de citoyens. Elle bafoue ainsi notre honneur, l’honneur perdu de l’Europe. Elle piétine la politique aveugle de l’Union Européenne qui soumet les intérêts des citoyens européens aux idéologies de libre-échangistes qui profitent aux seuls ultra-riches, détenteurs de capitaux mondialisés.

    C’est le dernier épisode d’une série de provocations opérés, depuis des nombreux mois, à l’égard des citoyens des pays européens, dont les droits sont bafoués au profit des étrangers, migrants économiques illégaux. Les ONG s’attribuent, dans l’histoire politique européenne, un rôle de contre-pouvoir et d’influence sur l’évolution des politiques gouvernementales, contre la volonté de citoyens européens, les lois et les pouvoirs élus. On pensait que la volonté du peuple démocratiquement exprimée était bien ancré, communément admis dans le fonctionnement de nos États. Visiblement ce n’est pas les cas.

    Le respect de la volonté de peuples, indispensable à la démocratie, est aujourd’hui l’objet de multiples tentatives de déstabilisation. Si le terme d’Organisations Non Gouvernementales apparaît en 1945 en même temps que naît l’Organisation des Nations Unies, leurs prédécesseurs, les associations de solidarité internationale, les avaient devancées dans la gestion de certaines crises, s’opposant à des décisions gouvernementales. Actuellement, des organisations privées, dissimulés dissimulés derrière l’appellation « ONG », s’opposent aux citoyens, leurs volontés, détruisent les institutions et détournent les lois des États, cela en toute impunité.

    Partout où progressent les patriotes, les dirigeants politiques ont bien perçu qu’une partie des opinions publiques est désormais sensible à des discours fondés sur le refus de la migration économique incontrôlée, traite des clandestins, violation de frontières, submersion musulmane et la volonté de vivre au frais du contribuable, en piratant, en Racketant nos systèmes de solidarité. Malheureusement, certains personnes dépositaires du pouvoir publique, d’obédience gauchiste « alter-mondialiste », endoctrinés, s’opposent à cette volonté des peuples natifs d’Europe. Trahissant leur mission et pervertissant le pouvoir confié, défiant la volonté des citoyens, ils favorisent les délinquants, libèrent les criminels, valident les actes de guerre et détruisent l’état de droit qui ne leur convient pas pour raison de leurs convictions personnelles. Ces traîtres et devraient être poursuivis comme tels, pour motif de haute trahison.

    Le maire de Lampedusa déclare : « plus de 600 » autres sont arrivés sur l’île en moins d’un mois, le plus souvent directement à bord de leurs embarcations de fortune », sans que personne n’en parle. La nuit de l’incident « Sea Watch », un policier sur la vedette qui a reçu l’ordre de rester le long du quai pour empêcher l’accostage, explique : « Si on était restés sur le chemin, (le Sea-Watch) aurait détruit la vedette ». Il a subi un véritable assaut de guerre.

    En conséquence, je suis choqué par la libération de délinquante Carola Rackete, pirate. Je suis outré par les activités de l’organisation qui l’emploie, « Sea Watch », qui fait partie du réseau des passeurs d’enrichissants sur le trafic illicite des migrants économiques. Je suis révolté par le relâchement du bateau pirate « Sea Watch ». Je suis opposé à l’admission sur le territoire des millions des migrants illégaux, comme ces 600 arrivés le mois dernier à Lampedusa ou autres 40 violeurs de frontière du Sea Watch. Je ne supporte plus voir l’Europe submergée par l’afflux des populations musulmanes qui viennent y vivre au frais du contribuable, semer les troubles et instaurer leur charia. Ils ne sont pas chez eux en Europe, et ne sont pas bienvenus.

    J’appelle aux autorités politiques et judiciaires à faire cesser immédiatement ces violation de droit et respecter la volonté des citoyens.

    Nous sommes chez nous.

Bonjour, laissez ici votre commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.