Brest Atlantiques : « Accepter de naviguer prudemment » pour Team Actual Leader

Brest, lundi 4 novembre 2019,Le coup d’envoi de Brest Atlantiques devrait être donné mardi prochain à 11h, dans des conditions météo encore toniques : 25 à 30 nœuds fichier, une mer formée. « Ce n’est pas une situation idéale, mais c’est gérable. Il faudra accepter de naviguer prudemment », résume Yves Le Blevec.

 

Entre deux dépressions, la direction de course de Brest Atlantiques a réussi à trouver la petite fenêtre météo qui devrait permettre aux 4 Ultims de quitter Brest et dégolfer rapidement dans des conditions acceptables. Un soulagement pour toutes les équipes. « C’est avant tout un soulagement », sourit Ronan Gladu, médiaman d’Actual Ultim, « je suis hyper content de partir, même si je sais que les premières heures s’annoncent rock n’roll ! »

5 à 6 mètres de creux, travers à la route

« Nous allons avoir 25 à 30 nœuds de vent établis avec des rafales à 35 nœuds, cela reste gérable puisque nous serons au portant. La mer, en revanche, reste formée avec 5 à 6 mètres de creux. C’est ce qui nous empêchera d’accélérer et nous obligera à naviguer avec prudence, car cette houle sera travers à notre route, mais nous aurons suffisamment de marge pour abattre un peu en cas de besoin », détaille le skipper de l’Ultim Actual Leader.

 

Dégolfage express
Au regard des conditions annoncées pour cette première journée de course, le trio Actual Leader estime pouvoir doubler le cap Finisterre espagnol en 18 heures. « C’est l’avantage de cette fenêtre météo : nous devrions pouvoir dégolfer en un seul bord. Il ne faudra de toute façon pas traîner parce qu’un autre front arrive derrière… »
Alex Pella et Yves pourront s’appuyer sur leur longue expérience pour appréhender en bons marins ces conditions musclées, leur leitmotiv sera : « prudence et préservation ».

 

Au Brésil en 8 jours ?
Une fois cette entame pour le moins tonique négociée, Yves, Alex et Ronan pourront profiter d’un schéma météo quasi idyllique avec un flux de nord-nord-est de 15 à 20 nœuds le long du Portugal qui se prolonge jusqu’aux alizés… avec un Brésil à portée d’étrave en 8 jours ! Mais nous n’en sommes pas encore là.

 

Si les conditions sont conformes aux prévisions, rendez-vous mardi prochain, 5 novembre, au petit jour, quai Malbert à Brest, pour le départ ponton de ces géants des mers : cap sur cette grande première que le trio de l’Ultim Actual Leader s’apprête à vivre et à partager !

Bonjour, laissez ici votre commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.