Affaire Le Cotillec : la Kevrenn Alre fait le point

Auray, jeudi 16 janvier 2020,Suite à l’incarcération fin octobre de M. Loic Le Cotillec, ancien responsable musical de la Kevrenn Alré de juillet 2014 au vendredi 27 septembre 2019, et suite aux articles parus dans la presse ces derniers jours, les membres du conseil d’administration de la Kevrenn Alre tenaient à s’exprimer par la voie de ce communiqué.

Nous souhaitons expliquer en toute transparence, les décisions qui nous ont conduits à agir extrêmement rapidement, fin septembre, dès que nous avons eu connaissance de comportements personnels inappropriés de la part de Loïc Le Cotillec auprès de jeunes femmes et susceptibles de constituer des infractions pénales lourdes.

Ces actions sont claires :
Action immédiate envers Loic Le Cotillec en l’obligeant à démissionner.
Action immédiate auprès des plaignantes en les soutenant et en les accompagnant dans leur dépôt de plainte.

Pour être plus précis sur le déroulé des faits :

Le dimanche 22 septembre 2019, des responsables administratifs de l’association Kevrenn Alré ont été alertés de comportements totalement inadaptés de la part de Loïc Le Cotillec auprès de jeunes femmes, membres de la Kevrenn Alré.
Une enquête interne menée dès le lendemain, le lundi 23 septembre, par les responsables de l’association a permis de recueillir leurs témoignages, nous confirmant des agissements que nous ne pouvions tolérer de la part de Monsieur Loïc Le Cotillec.

Les faits reprochés étant totalement incompatibles avec les valeurs portées par notre association et nos membres, la Kevrenn Alré a fait signer à Monsieur Loïc Le Cotillec sa démission avec effet immédiat le vendredi 27 septembre.
A cette date, aucune plainte n’avait encore été déposée à son encontre.
Le Conseil d’Administration a ensuite, en toute transparence, informé l’ensemble des responsables administratifs et artistiques du groupe dès le jour de sa démission, et, par une action de notre Président, signalé les faits rapportés en gendarmerie d’Auray dès le lundi 30 septembre 2019.
Dans la foulée de ce signalement aux forces de l’ordre, nous avons tenu aussi à informer tous les membres de l’ensemble musique et danse et de l’école de musique et danse.

Notre Président est allé faire une déposition en gendarmerie d’Auray le mardi 1er octobre 2019. Nous avons également accompagné les jeunes femmes qui avaient porté ces faits à notre connaissance dans leurs démarches pour déposer plainte courant octobre et souhaité mettre en place une cellule d’aide psychologique avec présence d’une psychologue diplômée à la demande si besoin. Nous y étions très attachés.
Bien évidemment, nous avons continué à informer les membres de l’ensemble musique et danse au fil des semaines lors de réunions internes.

Enfin, nous avons acté et voté, lors de notre conseil d’administration du 18 octobre, notre volonté de déposer plainte à l’encontre de Monsieur Loïc Le Cotillec. Après consultation de notre avocat, ce dépôt de plainte a été effectué le 16 décembre pour « atteinte à l’image de l’association ainsi qu’à sa pérennité par rapport aux faits qui lui sont reprochés de viols, d’agressions sexuelles et harcèlement moral sur des personnes qui font partie de l’association (…) afin de protéger l’association et les victimes qui sont au sein de l’association.»

L’association, face au choc de ces révélations, a fait bloc et a fait preuve d’une force de caractère exemplaire, aidante, que nous tenions aussi à saluer.
Nous avons collectivement fait le choix, assumé, de rester discrets pour ne pas exposer les victimes, mais aussi pour permettre à l’enquête et à la justice de faire leur oeuvre.
Mais nous souhaitions aussi réaffirmer qu’aucun acte, même minime, portant atteinte à l’intégrité physique et morale d’une personne n’a sa place dans la vie associative.

Un tel comportement individuel ne doit pas entacher le travail important réalisé dans nos bagadoù, nos cercles de danse, nos écoles de formation, par l’ensemble de nos bénévoles, musiciens, danseurs pour faire vivre la vie associative et porter haut ses valeurs.

La Kevrenn Alré va continuer à oeuvrer avec fierté pour l’excellence d’une culture bretonne tout à la fois ancrée dans ses traditions et ouverte au monde.

Le Conseil d’Administration de la Kevrenn Alré.

Contact unique presse :
Laurie Le Dortz
Chargé de Communication de la Kevrenn Alré

Bonjour, laissez ici votre commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.