La France Insoumise et Port-Brieuc, un complexe d’identité ?

En cette période de campagne municipale, de nombreuses idées, parfois farfelues, fleurissent pour séduire les électeurs. Le collectif France Insoumise de Saint-Brieuc propose, quant à lui, de renommer la ville en Port-Brieuc pour « affirmer la position maritime de notre territoire », réaffirmer le principe de laïcité, et « marquer la volonté d’un renouveau ». La Fédération Trégor-Goëlo du Parti Breton réagit et dénonce cette proposition.

L’arrivée des Saints en Armorique au Ve siècle est un chapitre fondateur de notre histoire commune et de la fondation de la Bretagne. Les noms de villes et de lieux en sont, encore aujourd’hui des marqueurs visibles. Ils sont nécessaires pour nous rappeler d’où nous venons. A l’heure de la mondialisation, le Parti Breton Trégor Goëlo soutient la valorisation de cet héritage qui fait notre spécificité et condamne toute tentative de destruction.

Les briochins n’ont pas besoin de changer de nom pour savoir qu’ils habitent sur la côte. De plus, selon le principe de laïcité défendu ici, c’est le nom même de Brieuc qu’il faudrait retirer puisqu’il fut moine, Saint Fondateur et évêque. La France Insoumise se cache-t-elle derrière des arguments hors sujet afin de masquer sa véritable intention, son combat contre la culture bretonne ?

Nous pouvons brièvement rappeler les multiples prises de positions de la France Insoumise, ou du Parti de Gauche auparavant, à l’encontre de la culture bretonne. Pour exemple, nous citons : l’opposition engagée contre la réunification, la lutte contre les langues régionales ou bien l’hostilité récurrente à l’encontre du Gwenn Ha Du (pourtant utilisé massivement par les bretons sur Twitter durant la campagne @emojibzh)

Le Parti Breton propose au contraire, aux briochins, d’être fier de leur ville et de leur héritage. Premièrement, nous proposons de mettre en place des ateliers de sensibilisation à l’histoire locale dans les écoles primaires (sur les temps périscolaires notamment). Ensuite, nous invitons les candidats aux municipales à s’engager à respecter et valoriser le patrimoine de la ville. Nous appelons, enfin, toutes les personnes attachées à la défense de la toponymie bretonne à manifester leur soutien.

Pour la Fédération Trégor-Goëlo du Parti Breton,

Joannic MARTIN.

Bonjour, laissez ici votre commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.