Transat AG2R LA MONDIALE : Pierre Leboucher en duo avec Fred Duthil

Mardi 3 mars 2020, Le coup d’envoi de la 15e Transat AG2R – LA MONDIALE sera donné le 19 avril prochain. Vingt-quatre tandems quitteront alors Concarneau pour rallier Saint-Barth, avec un total de 3 890 milles à parcourir et presque autant de pièges à déjouer. Pierre Leboucher, qui avait terminé quatrième de la dernière édition de l’épreuve il y a deux ans, manquant le podium pour seulement 14 petites minutes après 18 jours de course, espère naturellement réussir cette fois réussir à finir dans le trio de tête. Pour tenter de réussir son pari, mais aussi poursuivre le travail engagé sur la garde-robe du bateau en vue de la fameuse Solitaire du Figaro qui reste son objectif numéro 1, le skipper du Figaro 3 aux couleurs de GUYOT environnement, a choisi d’embarquer Fred Duthil, régatier de talent et dirigeant de la voilerie Technique Voile.

© Thomas Deregnieaux

Le 22 avril 2018, Pierre Leboucher s’élançait pour sa toute première transat en double avec Christopher Pratt, et bouclait celle-ci avec brio, après avoir bataillé jusqu’au bout pour la troisième place. Deux ans presque jour pour jour après cette première expérience à travers l’Atlantique – avec en prime une Transat Jacques Vabre en réalisée Class40 l’automne dernier -, le Nantais revient naturellement avec l’envie de faire encore mieux, et donc de se hisser sur le podium. Pour l’épauler dans ce challenge, le skipper de GUYOT environnement a décidé de faire appel à un navigateur aussi complet qu’expérimenté en la personne de Fred Duthil.
« Fred est un super barreur, avec un feeling hors-normes. Il connait bien le circuit Figaro pour avoir déjà terminé à trois reprises sur le podium de la Solitaire (2e en 2007 puis 3e en 2008 et 2009, ndlr), mais aussi le nouveau bateau pour avoir beaucoup navigué à bord en début de saison dernière, au côté d’Alexis Loison notamment. C’est aussi un compétiteur aux dents longues, issu, comme moi, de la filière olympique », explique Pierre qui, pour mémoire, a représenté la France aux J.O. de Londres 2012 en 470, tandis que son acolyte a, lui, préparé les Jeux d’Atlanta 1996 puis de Sydney 2000 en planche à voile.

Un intérêt double
« Jusqu’ici, Fred et moi n’avions navigué qu’une seule fois ensemble, lors de la Fastnet Race en 2013, en IRC. Nous collaborons cependant étroitement depuis l’année dernière pour la conception de mes voiles », détaille le marin, troisième du Championnat de France Elite de course au large 2019, qui fait donc confiance à Technique Voile. « Nous avions déjà réalisé du très bon travail l’an passé, mais nous continuons de faire évoluer les choses pour gagner, encore et toujours, en performance », souligne le Nantais qui partage ainsi les mêmes préoccupations que son co-skipper. « L’AG2R est le seul gros évènement que j’ai calé dans mon planning cette année », relate le président de Technique Voile qui doit constamment jongler entre la voilerie et sa passion de la régate.
« Pour moi, concrètement, l’intérêt d’embarquer avec Pierre sur la Transat est double. D’une part, le challenge sportif me plait car Pierre est un marin solide, mais également parce qu’il s’agit de la première transat pour Figaro 3. D’autre part, parce qu’il me semble vraiment intéressant de remettre une grosse dose sur le support en début de saison pour continuer à bien ressentir le bateau afin d’être en mesure de sortir un jeu de voiles bien abouti pour la Solitaire », précise Fred qui se réjouit de l’opportunité qui lui est offerte, à la fois sur le plan sportif et professionnel. « Pas moins de dix équipages peuvent l’emporter mais on espère monter sur le podium, et pourquoi pas gagner. On a tous les deux l’envie et on est, l’un et l’autre, capables de pousser la machine à fond en permanence. Fred et moi avons de belles cartes à jouer », termine Pierre Leboucher.

——————————————————————————————–

A propos :

GUYOT environnement a fait des énergies renouvelables, son cœur de métier depuis plus de 30 ans. Leader régional et indépendant de la valorisation des déchets et des matières, la PME familiale bretonne revendique plus que jamais son rôle prépondérant de créateur de ressources. Avec 16 sites en Bretagne et en Espagne, 350 collaborateurs experts dans les métiers de l’environnement, 700 000 tonnes de déchets valorisées en 2019, pour un chiffre d’affaires de 150 millions d’euros, GUYOT environnement est un partenaire incontournable de la Bretagne et de ses acteurs locaux, pour répondre aux grands enjeux environnementaux de demain.

Publicités

Bonjour, laissez ici votre commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.